Posts Tagged ‘experts incompétents’

2011 Procès en révision de Loïc Sécher.

23 juin 2011

Il fallait s’y attendre : la magistrature est blanche dans cette énorme bavure judiciaire!
Non contente d’avoir fait étalage de ses insuffisances tout au long des différents procès, cour d’assises de Nantes, puis cour d’assises de Rennes enfin cour de cassation, elle continue de se vautrer dans sa médiocrité.
Elle s’en prend aujourd’hui allégrement, lâchement à la gendarmerie et plus particulièrement au gendarme chargé de l’enquête (que l’on nomme dans tous les journaux tandis que les magistrats restent confinés dans l’anonymat). L’avocat général s’est dit choqué « face à certaines lacunes de l’enquête: des témoins-clé des troubles psychiques de la jeune fille au sein de son collège, où elle faisait des malaises n’ont pas été entendus »
De rares ami(e)s ont été entendus alors que la commission de révision dira par la suite que l’adolescente avait subi « des humiliations, notamment de nature sexuelle, de la part de ses camarades du collège ».

La Commission se montre capable de découvrir ces éléments dix ans plus tard ! Comment le juge d’instruction, qui tout de même dirige l’enquête, n’a-t-il pas perçu les insuffisances de l’enquête de gendarmerie et n’a-t-il pas donné quelques pistes de recherche aux gendarmes ? Comment les différentes cours n’ont elles pas perçu la faiblesse de l’instruction ?

C’est simple ! Dans une corporation où trop d’individus ont une haute opinion d’eux-mêmes, on ne peut douter de la qualité du travail du juge d’instruction, un homme par définition (la leur) intelligent, donc on ne cherche pas à en savoir plus. Et lorsque le dossier arrive en cassation, les juges ne se posent pas plus de questions. Si un tel dossier, après deux condamnations par d’autres magistrats supérieurement intelligents (toujours selon leur définition), échoue sur leur bureau, c’est que l’homme est coupable …

Certes les magistrats ont été influencés par des experts eux-mêmes sans envergure et soucieux de flatter la justice en allant dans le sens de l’instruction : les déclarations vagues et fluctuantes sinon contradictoires de cette adolescente anorexique et suicidaire seront interprétées par les psychiatres comme éléments supplémentaires de crédibilité et de souffrance. Deux expertises psychologiques et psychiatriques certifient que la jeune fille ne présente « aucune tendance à l’affabulation » et que rien ne peut mettre en cause « la crédibilité de ses dires ».

Hors ces déclarations d’ « experts » , il n’y a aucune preuve, pas la moindre trace d’ADN et surtout la jeune fille (qui prétend avoir été violée à plusieurs reprise) est vierge ! Et il se trouve toute une clique de magistrats pour expédier et maintenir au trou Loïc Sécher qui ne cesse de clamer son innocence.

C’était la parole d’un pauvre bougre ouvrier agricole un peu porté sur la boisson contre celle d’une jeune fille paumée. Remarque: fille de militaire, la justice (magistrats et experts)  ne s’est jamais non plus préoccupée des motifs de sa détresse…

« Deni de justice »  le 22/06/2011 avec un emprunt à « MARIANNE » n°739 du 18/06/11

A lire dans « MARIANNE » n°739 « Ces innocents que la justice envoie derrière les barreaux ».