Archive for the ‘VANDINGENEN Philippe’ Category

*1993 Le combat Beffy-Bourreau de Béthune.

25 janvier 2010

Il règne parmi les juges chargés des diverses affaires Tapie, une saine émulation. Après la garde à vue de témoins accrochés à des radiateurs par des flics, sous la haute autorité du juge Bernard BEFFY, ses collègues de Béthune ont tenu à renchérir.

Depuis dix jours, l’ex-pédégé de « Testut » et de « Bernard Tapie Finance », Elie Fellous, est incarcéré. Motifs invoqués : éviter « le trouble à l’ordre public » et la disparition de preuves. L’enquête durait depuis des mois, et nul n’avait remarqué le « trouble ». Quant aux preuves, on peut supposer que, s’il avait eu envie d’en faire disparaître, Fellous y aurait déjà songé. Mais selon la théorie brillamment développée par le procureur Eric de MONTGOLFIER, la mise en détention peut aussi servir de « moyen de pression ».

Le juge d’instruction de Béthune, Philippe VANDIGENEN, qui confie à qui veut l’entendre qu’il finira par mettre Tapie au trou, semble être adepte de cette théorie. Il en a donné une nouvelle illustration lors de la perquisition ordonnée au domicile parisien d’Elie Fellous, le 12 octobre.  D’abord, l’avocat de l’inculpé n’était pas présent : il avait été averti par un fax envoyé à 22 heures passées, à son cabinet évidemment désert. Fellous, 60 ans a été quant à lui réveillé dans sa prison à 3 heures du matin, puis convoyé à Paris pour assister à la perquisition à 10 heures. Une fois sur place, il a demandé que la chambre de sa fille, handicapée, soit un peu épargnée par les policiers. Selon la famille, tout y a été retourné.

Là, les juges de Béthune ont marqué un point contre BEFFY. Mais celui-ci n’a pas dit son dernier mot. BEFFY a sur tous les autres un avantage décisif : il est le seul juge de France à n’avoir plus qu’un unique dossier à traiter. Cela lui donne du temps pour concocter une contre-attaque fulgurante. Peut-être une rafle dans les familles des suspects et chez leurs voisins ?

« Le Canard enchaîné »  n° 3808   du 20/10/1993   art. non signé