Archive for the ‘RAYMONDEAU-CASTANET Brice’ Category

*2004 La course de lenteur des juges.

2 octobre 2009

La justice met un point d’honneur à battre ses records de lenteur pour traiter de la fraude électorale à Paris.

Fraude électorale dans le Vème arrondissement de Paris.

Dévoilée en avril 1997, l’affaire du Vème arrondissement était toujours à l’instruction en janvier 2004 : la clôture du dossier était prévue pour le printemps de la même année, soit déjà sept ans après le dépôt de plusieurs plaintes. Et le procès ne pourra guère s’ouvrir avant 2006 au mieux, prédisait-on alors. On sait ce qu’il en est aujourd’hui!

Pas moins de cinq juges ont cajolé cet encombrant bébé de 97 à 2004 :   – Chantal PERDRIX,  – puis Jean-Paul VALAT assisté de Philippe COIRRE,  – enfin Jean-Louis PERIES épaulé par Baudouin THOUVENOT. Chaque changement de magistrat s’est accompagné d’un grand coup de frein sur l’enquête, le temps que le nouvel arrivant ingurgite des liasses de procès-verbaux.

Fraude électorale dans le IIIème arrondissement de Paris.

Mais la première place dans la course de lenteur revient aux magistrats chargé de la fraude dans le IIIème arrondissement, qui a entraîné la mise en examen d’anciens collaborateurs du maire Chirac dont Jacques Dominati. Ouvert en 1989 ce dossier a fêté ses quinze ans en 2004.

Il a vu défiler six juges:  – Brice RAYMONDEAU-CASTANET qui a gelé l’enquête durant quatre ans, – puis Hervé STEPHAN, – puis Jean-Paul VALAT avec Philippe COIRRE, – enfin Jean-Louis PERIES avec Baudouin THOUVENOT. L’instruction est achevée depuis un an, mais les deux derniers magistrats en piste attendent toujours que le parquet veuille faire connaître ses intentions dans un impitoyable réquisitoire.

Il est difficile d’imputer cette lenteur aux magistrats chargés successivement de ces dossiers (hormis RAYMONDEAU-CASTANET). La responsabilité incombe avant tout au parquet qui a  généré ces transferts. C’est une technique éprouvée pour retarder l’échéance d’une affaire. On peut donc parler de « complaisance » voire « complicité » sinon « corruption » judiciaire.

« Le Canard enchaîné »    n° 4341   du 07/01/04 d’après  …

Denidejustice recherche les noms des procs qui se sont ingéniés à freiner ces dossiers. Merci de nous aider.

Publicités