Archive for the ‘HOAREAU Philippe’ Category

*1999 Cinq ans d’instruction pour une bavure. Affaire Hilarion

10 juin 2009

Le 5 oct 99 devant l’Assemblée, en réponse à une question orale, la garde des Sceaux se veut rassurante. « La justice a procédé avec diligence » en évoquant l’affaire Hilarion qui enflamme depuis plusieurs semaines l’ Île de la Réunion. Mais elle se moque du monde, car en fait de diligence, ce dossier traîne depuis le 7 mars 94. Ce jour là au cours d’une manifestation dans la petite ville du Port, un jeune docker est grièvement blessé (perte d’un oeil, de l’odorat et du goût) par le tir  tendu d’un gendarme utilisant un fusil à pompe.

Saisi de cette bavure, le juge d’instruction patine, desservi, il est vrai, par les mensonges de la gendarmerie. Un deuxième magistrat, puis un troisième  le remplacent sans  que le responsable soit identifié. Ce n’est qu’en avril 1998, que le juge Danielle Braud (le troisième), alertée  par un courrier anonyme, met en examen l’adjudant-chef   Michelot.

Celui-ci finit par avouer être l’auteur du tir. En août dernier, son supérieur, le colonel Roger Guillaume, lâche à son tour le morceau: il sait tout depuis le premier jour mais s’est tu pour épargner la prison à son subordonné. Le colonel déclare aussi qu’il a informé, dès le début, le préfet de l’île, Hubert Fournier, le juge d’instruction HOAREAU et le procureur Bernard LEGRAS.

Un haut gradé de la gendarmerie avance cette « explication » : « Tout le monde était au courant de la bavure. Mais il y eut un consensus politique pour écraser le coup. La situation pouvait dégénérer en émeute. dans les jours précédant le 7 mars, six gendarmes avaient été blessés. »

Cinq ans pour tirer au clair une bavure, c’est un exploit!

« Le Canard enchaîné »  n°4120 du 13/10/99 article non signé.