Archive for the ‘BOIRON Dominique’ Category

*2003 Un substitut étouffeur d’affaire!

17 septembre 2009

Feu Belgacem Soltani, un jeune originaire de Castres, avait été condamné en 2001 à 3 mois de prison ferme pour « outrage à agent » plus 300 euros d’amende pour « vol ». N’ayant payé qu’une partie de l’amende, il avait écopé de 4 mois de prison supplémentaires. Belgacem aurait donc dû sortir en juin 2002, mais le 25 avril  il était retrouvé pendu dans une cellule du quartier disciplinaire de Tarbes.

Cela n’empêche pas le Trésor public à Albi de lui réclamer la somme de 98,97 euros. Une erreur, soit dit en passant, malencontreuse vu que la mort d’un condamné annule toute sanction pénale.

Face à ce zèle administratif, la famille se heurte à un mur lorsqu’elle essaie d’obtenir  la lumière sur les causes de la mort de Belgacem. Une plainte a pourtant été déposée dès le 30 avril  car, « lorsque nous avons découvert son corps à la morgue, deux jours après le drame, il était couvert de plaies, de bosses et d’ecchymoses  » affirme Ahnia la soeur de Belgacem.

L’instruction, il est vrai, fait apparaître quelques bizarreries. Un surveillant raconte par exemple qu’à 19h50, le 25 avril, il a « constaté à l’oeilleton que le détenu Soltani s’était pendu ». Or, une heure plus tard le même jour, on peut lire dans le compte rendu des rondes de ce quartier disciplinaire: « Début de ronde : aucune remarque. Fin de ronde : aucune remarque. »

La demande de reconstitution et de confrontation générale des surveillants concernés formulée par l’avocat de la famille restera sans suite.

Et l’affaire, que le substitut de Tarbes, Dominique BOIRON, se refuse d’évoquer au nom du « secret de l’instruction » se soldera peu après par un non-lieu …

« Le Canard enchaîné »    n° 4294   du 12/02/2003   d’après Jérôme Canard

Publicités