Archive for the ‘BAFCOP Nadège’ Category

**2010 Des bijoux volés restitués aux voleurs

15 septembre 2010

En septembre 2010 deux jeunes serbes âgées de 14 et 15 ans sont interpellées par les gendarmes de Vern-sur-Seiche (Ille et Vilaine). Dans leurs soutiens gorges elles cachaient des bijoux provenant de deux maisons cambriolées dans une bourgade voisine, Bourgbarré.

Les enquêteurs de la Brigade de recherche de Rennes interpellent, dans la foulée, à Laval, quatre complices présumés des deux adolescentes. Et dans leur camping-car immatriculé en Italie les gendarmes découvrent de nombreux bijoux ainsi qu’une somme relativement importante en argent liquide.

Les gendarmes sont alors persuadés qu’ils ont affaire à une petite bande bien organisée et ces soupçons seront corroborés par un examen des portables de la bande. Ils pensent que cette bande serait auteur d’une quarantaine de vols commis non seulement en Bretagne mais aussi en région parisienne, en Champagne et dans le Nord.

Malgré les indices fournis par les enquêteurs, la vice-procureure de Rennes BAFCOP Nadiège se refuse à ouvrir une enquête judiciaire et à désigner un juge d’instruction. Elle se contente de renvoyer l’un des suspects interpellés à Laval devant le tribunal pour détention de faux papiers. Cet homme est jugé en comparution immédiate, le tribunal le condamne à quatre mois de prison avec sursis et il ressort libre du tribunal.

Et comme ni lui ni ses comparses présumés n’ont été poursuivis pour vol ou pour recel, les enquêteurs, en raison de la loi, leur remettent les bijoux et l’argent saisis dans le camping-car et dans les soutiens gorge des deux jeunes filles.

Le gendarmes avaient pourtant pris des photos des différents bijoux qui avaient été présentées aux victimes des cambriolages. Nombre de bijoux avaient été reconnus. Et les victimes s’entendront dire que leurs bijoux ont été restitués aux voleurs … sur décision de justice.

La vice-procureure interrogée par la presse indiquera que la procédure concernant cette affaire était toujours « en cours » … tout en assurant que ce n’était pas elle qui avait « organisé la restitution des bijoux ».

Pourtant une source proche du dossier confirme bien que cette restitution a été effectuée sur ses directives.

« Ouest-France » du 15/09/2010 d’après un art. de Igor Bonnet

Publicités