Archive for the ‘C 07 Ecoutes téléphoniques’ Category

1996 Aux écoutes de la justice…

30 octobre 2009

En 1996, les citoyens s’interrogeaient.

Si la Cour de cassation confirme la décision des juges de la chambre d’accusation de Paris, l’affaire des écoutes téléphoniques pratiquées par l’ Elysée entre 1983 et 1986 pourrait bien finir devant un tribunal correctionnel. L’un des épisodes les moins glorieux du règne de Mitterrand serait ainsi soumis à la justice en dépit des efforts conjugués des ministres de la Justice de gauche, puis de droite.

Après la découverte de ces écoutes qui ont concerné environ 150 personnalités politiques, journalistes ou artistes, les anciens de la cellule élyséenne avaient d’abord invoqué le « secret-défense » et la sûreté de l’Etat, il s’agissait surtout de sûreté de la vie privée du Président.

Avec une belle constance, et un souci admirable de la continuité de l’Etat, les procureurs de la République successifs, sous la houlette des gardes des Sceaux, Toubon compris, ont multiplié les chausse-trappes sur la route du juge d’instruction Valat qui a tout de même mis en examen cinq personnes dont Gilles Ménage ancien directeur de cabinet de Mitterrand, Louis Schweitzer ex-directeur de cabinet de Fabius, et Christian Prouteau qui fut patron de la cellule anti-terroriste. Après le « secret-défense », c’est la prescription que l’on voulait opposer au magistrat.

A moins que cela ne soit, plus simplement, la solidarité, au-delà des petits désaccords politiques, entre utilisateurs de grandes oreilles autrement dit entre voyous qui nous gouvernent …

« Le Canard enchaîné » du 02/10/96  d’après …