2011 Y a bon CRS !

« Cela va les Banania? » Ce matin du 22 juin 2009, à la caserne de CRS de Pomponne (SetM) le capitaine François Spina, en grande forme, est au sommet de son talent comique. Attablés pour le petit déjeuner, les trois CRS antillais auxquels cette fine saillie est destinée se regardent consternés : ils ont l’habitude des vannes douteuses, mais cette fois la coupe est pleine. Pas question de s’écraser. Ils exigent des excuses du capitaine qui botte en touche et aggrave son cas : « Cela m’a fait penser à ma jeunesse quand ma mère me préparait mon petit déjeuner. »

Le 5 août, pendant que la hiérarchie bâille copieusement, se gratte la tête et réfléchit à une éventuelle sanction, nos trois CRS filent à la gendarmerie de Meaux porter plainte pour « injures non publiques à caractère raciste ».

Une plainte entre flics c’est rare … et sensible. Du genre qui se remarque et s’examine avec circonspection. Il arrive pourtant une chose incroyable : le procureur de Meaux, Christian GIRARD « oublie » de traiter la plainte.

Quand cet étourdi la déterre, il est trop tard, les faits sont prescrits. « L’absence d’acte d’enquête ou de poursuite dans le délai légal de trois mois m’oblige à (…) classer sans suite » écrit le proc’ aux plaignants. Et de présenter ses plates excuses pour ne pas avoir « convenablement » (sic) traité la plainte.

L’avocat des trois CRS interroge : « L’a-t-on sciemment oubliée dans un coin ? » On n’ose y penser …

Dans une lettre adressée à l’avocat la garde des Sceaux ALLIOT-MARIE reconnait la boulette. Mais rien à faire: classé, c’est classé. Circulez y rien à voir …

Du coup l’affaire prend un tour comique : les trois policiers kamikazes poursuivent le ministère de la Justice pour fonctionnement défectueux. A la barre, ce 14 mars 2011, au TGI de Paris, le représentant du ministère public était dans ses petits souliers. Mais il a nié toute faute lourde ou préjudice et il réclame même 700 euros à chacun des trois policiers effrontés pour les frais de procès: ça leur apprendra à se rebiffer.

Et le capitaine, mon capitaine? Après un simple avertissement, il continue de capitainer. Et les trois « Banania » continuent de s’épanouir sous ses ordres.

« Le Canard enchaîné »  du 06/04/2011 d’après un art. signé I.B.

Deni de justice souhaite connaître le nom du proc de Paris qui ne voit aucun dysfonctionnement judiciaire dans cette affaire.

Étiquettes : , , , , , ,

4 Réponses to “2011 Y a bon CRS !”

  1. Fernand Says:

    Et c’est un capitaine, un officier, qui tient de tels propos ! Est-ce la promotion qui rends stupide ou parce que l’on est stupide qu’on est promu ?

    Quant à l’attitude du proc’ de Meaux qui oublie … A d’autres ! Cela fait partie des basses méthodes des procs’ que d' »oublier », d’affirmer qu’aucune plainte n’a été enregistrée, d’égarer les dossiers etc. Au mieux ils qualifient la plainte d’inopportune ou encore vous annoncent qu’ils ne donneront pas suite. Et dans ce cas, allez voir le magistrat d’instruction qui vous rackettera d’une consignation sans pour autant garantir une suite donnée au dossier …

    Ne parlons pas du proc’ de Paris qui non seulement, ne voit matière à redire, mais ose lui aussi taxer les CRS de 700 euros !

  2. attentif Says:

    Le procureur Christian Girard a fait autrement plus grave : rapt d’enfants !
    En octobre 2007 une maman bien sous tous rapports, professeur de Français et de Latin, étudiante en doctorat de cinéma et qui avait la garde de ses enfants, dépose plainte à la gendarmerie de St Tropez pour viol de sa fille de 6 ans par un ami de son père pendant son week-end de garde. A l’issue de ses obligations pour l’enquête, ce procureur, alors en poste à Draguignan dans le Var, a donné l’ordre de lui retirer ses 3 enfants, âgés alors de 6 ans, 4 ans et 3 ans, fondant sa décision avec des arguments mensongers qui même s’ils avaient été vrais n’étaient pas valables et étaient contraires à toutes les lois et dispositions de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant signée par la France en 1989.
    Les enfants après 3 semaines de placement en foyer ont été remis à la garde du père, la mère n’ayant pas été convoquée aux 2 audiences du juge des enfants.
    Depuis il s’est passé des choses très graves sur les enfants et la mère ne les voit plus qu’une fois par mois à un point rencontre, surveillée pour s’assurer que les enfants ne parlent pas !
    Une courageuse gendarme AMIDLISA, en novembre 2009, a dénoncé sur Internet à de nombreuses associations, les pratiques monstrueuses qui se déroulent dans sa circonscription du Var. Elle parle entre autres de cette maman et ses 3 enfants !
    Vous pouvez lire sur Internet en tapant « AMIDLISA » ou « viols et assassinats d’enfants » les nombreux sites qui reprennent cette lettre.
    Le Président de la République, les 2 ministres de la Justice, les ministres de l’Intérieur, de la Famille et toutes les femmes ministres, tous les députés de l’Assemblée Nationale et tous les députés européens français et belges, tous les sénateurs et toutes les associations de défense des droits de l’Enfant, tous les journaux nationaux et locaux ont été prévenus et sont donc au courant ! Rien ne bouge !
    Mieux que cela, le Président de la République a renvoyé la lettre de la maman au Procureur Christian Girard qui s’est empressé de faire faire une enquête préliminaire qui ne s’appuie que sur des mensonges sans aucune preuve, pour accuser la mère et sa famille de dénonciation calomnieuse, refusant de tenir compte des preuves irréfragables en leur possession !
    Voilà comment se conduisent ceux que nous avons élus et ceux qui sont chargés de la protection des citoyens dont en particulier les plus vulnérables d’entre nous, nos enfants !
    C’EST TERRIFIANT ET BIEN REEL !
    Il n’y a plus que les citoyens eux-mêmes qui peuvent changer les choses !
    Tous ensemble, nous devons nous libérer des fausses querelles droite-gauche pour combattre cette classe inhumaine qui nous dirige et la remplacer par des citoyens candidats à la députation tirés au sort qui s’engageront, avec obligation de résultat, à mettre en place une cohérence économique et sociale où chacun pourra comme il l’entend donner enfin un sens à sa vie.
    Il faut que tout le monde s’informe sur ce qu’il est possible de faire.
    Voir par exemple les sites :
    http://www.critiqueduliberalisme.com http://www.programme-politique.com
    Voir aussi le site de Jacques Thomet où l’un des 12 enfants d’Outreau victimes de cette barbarie pédophile parle pour la 1ère fois de son martyre et maintient ses accusations :
    http://www.jacquesthomet.com/2011/02/26/les-10-ans-doutreau-pour-la-1e-fois-lun-des-12-enfants-victimes-de-cette-barbarie-pdophile-parle-de-son-martyre-et-maintient-ses-accusations/

    PS : Concernant Christian Girard rappelons-nous également sa prise de position dans l’affaire du gendarme à Draguignan qui avait tiré sur un jeune homme le blessant mortellement en 2007, s’opposant ainsi à Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur.
    Actuellement c’est Madame Drouy-Ayral, ex-procureur de la République à Castres qui est venue depuis septembre 2009 remplacer Christian Girard.
    C’est cette Procureur qui à Castres avait déclaré que le Commissaire de Police Trégouët, 34 ans, marié 2 enfants, en bonne santé physique et psychologique et qui avait été retrouvé mort par balles, s’était suicidé dans son bureau fermé à clé de l’intérieur et qu’on n’avait pas retrouvé la clé ! (en lien avec l’affaire Baudis et Patrice Alègre)

  3. attentif Says:

    Avant l’arrivée de Christian Girard à Meaux un réseau de pédophiles de plus de 700 personnes avait été démantelé, des personnes de toutes les catégories sociales dont des éducateurs sociaux , des médecins, des pilotes de lignes, des inspecteurs d’Académie, des directeurs d’école, des avocats, des magistrats debout et assis, etc, etc….

  4. Collectif Sud Says:

    Draguignan/la-procureure-de-draguignan Danièle Drouy-Ayral-faite-chevalier-de-la-legion-dhonneur.
    Extrait de la LR ( ouverte ?) /AR du 30/Juin 2012. Auteur : Collectif Autre Monde au Président de la République Française :

    …… « Monsieur le Président de la République, c’est dans un premier temps la vile et classique menace psychiatrique faite le 15 mai 20012 à Monsieur Charlton, membre de notre Collectif, au commissariat de Police d’Albi par une OPJ zélée pour ne pas la nommer Magalie Lacan et ce sur ordre de l’illustre Procureur de Draguignan Danièle Drouy-Ayral /CSM / (Affaire Tregouet – Affaire Amidlisa) prétextant une lettre officielle de notre Collectif (ci-jointe) alertant les autorités varoises sur la très grave mise en cause (témoignages vidéo) par les enfants M…. de Cogolin contre certains membres de l’ADESA du Var, qui a amené notre conglomérat à vous adresser cette lettre.

    Cette Procureur; héritière du non moins douteux Procureur Christian Girard; qui avait convoqué Charlton une semaine avant l’élection présidentielle du 6 mai 2012 a-t-elle au moins réalisé que le despote n’était plus ?…..

    Doit-elle son élection appuyée au Conseil Supérieur de la Magistrature au fait d’avoir couvert le meurtre du jeune commissaire de police de Castres Arnaud Tregouët quelques jours après sa discrète visite au domicile de Charlton ? Et a-t-elle été nommée à Draguignan pour étouffer l’affaire ‘Amidlisa Pédocriminalité Var’ ? …. Comme avait été élu désigné au CSM Jean-Pierre Dréno (meurtres ésotériques de Pau) muté spécialement et en urgence dans les Pyrénées Orientales par ‘ l’ami intime’ pour bâillonner l’enquête concernant les meurtres sataniques de la gare de Perpignan dont nous aurons l’occasion de reparler prochainement !

    Comptes seront demandés à cette Procureur quant à la gestion qu’elle a faite (et surtout n’a pas faite) de l’affaire : ‘Amidlisa pédocriminalité Var’.

    En l’attente de mieux …qui ne saurait tarder et bien que vous prôniez l’indépendance de la Justice, Monsieur le Président de la République, vous préservant de toute chasse aux sorcières, il serait tout de même plus qu’urgent de recadrer une certaine magistrature bien peu ragoutante et tant et tant de fois décriée dans notre pays.

    Le Collectif Autre Monde sera à même, lui, d’en imposer exécution ! ….
    ………
    ….. Nous vous signalons d’autre part, Monsieur le Président de la République que suite dernières investigations du Collectif, deux plaintes pour: ‘Complicité de crimes en bande organisée’ concernant deux affaires précitées visant les départements du Var et des Pyrénées Orientales seront à même d’être certainement déposées prochainement.» ……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :