2011 Bavure judiciaire à Toulouse

« Un caïd de la drogue exempté de peine » !!!

Condamné par défaut en juillet 2008 par le tribunal correctionnel de Toulouse à 7 ans de prison pour trafic de drogue (il arrosait alors la région toulousaine en 2006), Abdelkrim G. est passé entre les mailles de la justice.

Ce Marocain considéré comme la tête de pont d’un vaste trafic de cannabis entre le Maroc et la France devait être jugé fin janvier en correctionnelle.Un procès très attendu qui finalement a tourné court puisque le prévenu n’a pas été jugé. Son avocat a fait voler en éclat toute la procédure et son client

Déjà recherché à Béziers pour des faits analogues (il alimentait alors le département de l’Hérault), il avait été localisé en Espagne, avait été extradé puis écroué à l’été 2010.

Ayant eu connaissance de son arrestation, le parquet de Toulouse délivre un mandat d’arrêt européen à son encontre alors qu’il est déjà sur le sol français ! Et là est la bavure …

La défense a fait valoir la nullité du mandat d’arrêt en l’absence des pièces du procès-verbal concernant les faits reprochés sur l’affaire de Toulouse. Une procédure entachée d’irrégularité. Abdelkrim G. est donc reparti du tribunal de Toulouse vers Béziers où il avait été condamné à un an de prison en septembre 2010.

« La Dépêche.fr » du 10/02/2011

Deni de justice recherche le nom du proc’ responsable de cette bavure.

Publicités

Étiquettes : ,

2 Réponses to “2011 Bavure judiciaire à Toulouse”

  1. MARGUERITAT Claude Says:

    Bonjour les nuls !
    Comment un proc’ peut-il lancer un mandat d’arrêt européen alors qu’il sait que l’individu recherché est sur le sol français ? C’est absurde !

    Une fois de plus cela coûte au contribuable :
    – un aller-retour Béziers-Toulouse en fourgon cellulaire avec mobilisation de trois ou quatre gendarmes ou policiers.
    – une audience pour rien : mobilisation de la chambre correctionnelle (proc’, juge et assesseurs, greffier, gendarmes encore)

    Et un proc incompétent qui s’en tape parce qu’il ne sera pas sanctionné !

  2. Sautron Says:

    La méthode pratiquée par le TGI de Toulouse dans certains traitements de dossier administratif et juridique.
    Le tribunal de Toulouse Haute-Garonne a détruit ma vie, ma santé, ma famille en provocant des préjudices: moraux, matériels et financiers lourds de conséquences.
    Comment le procureur MR michel Bréard, peut menacer une victime pour tenter de lui demander de se taire, pour protéger, comme ils le disent, des personnalités hièrarchiques. Trop de personnes sont concernées dans votre dossier m’a-t-il dit; ces personnalités qui ont fraudé mon dossier par des usages de faux, falsification de pièces engendré des procédures, la sécu avec la magouille du tribunal et 3 avocats m’a soutiré une forte somme d’argent. Ces personnalités impunies avec leur dit pouvoir.
    m’ont ensuite balancés à la figure nous sommes les plus forts et les meilleurs la justice c’est nous ! Paroles de Mr Yves Ducos de la sécurité sociale dans son bureau.
    Ils peuvent crier haut et fort qu’ils sont les meilleurs car mon dossier est tagué de signes maçonniques du TGI de Tlse, Cour de Cassation et tout le reste.
    Ca s’appelle s’éteindre dans le silence ou mourir lentement.
    Tant que les dossiers de la sécurité sociale seront traités de la sorte le trou de la sécurité sociale ne sera jamais bouché.
    Cette affaire date de plus de 15 ans

    Pour voir les signes maçonniques dans mon dossier visiter mon blog: la CPAM et ses pratiques ou louisesautron.unblog.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :