*2003 Policier alcoolo, violent et menteur assermenté

En ce début novembre 2003 comparaissait un policier devant le tribunal correctionnel de Sens (Yonne) pour conduite en état d’ivresse, outrage à personne dépositaire de l’ordre public et rébellion … C’est tout !

L’homme avait été interpellé par une patrouille vers 23h00 dans Joigny (Yonne) en novembre 2002. Il aurait dû normalement passer la nuit en cellule de dégrisement. Mais devant sa fonction de gardien de la paix en poste à Auxerre, ses gentils collègues l’ont généreusement reconduit à son domicile de Laroche Migennes. Ce qui est proprement scandaleux, discriminatoire et prouve une fois de plus que dans ce pays, certains bénéficient de traitements de faveur.

Sûrement pour protester contre cette indulgence et ses propres privilèges, l’homme aurait alors proprement insulté ses collègues bienfaiteurs tout en tentant de s’échapper. Là s’en était trop ! Après une course poursuite, ils durent le maîtriser en faisant usage de la force et l’emmenèrent au commissariat. Durant son transfert, il aurait encore proféré des menaces et fait état de ses hautes relations.

Le lendemain matin, après une nuit en cellule, il présentait encore, une dizaine d’heures après les faits, un taux d’alcoolémie de 1,20 gr au lieu des 0,5gr légaux pour les automobilistes.

A l’audience correctionnelle, l’homme, policier assermenté, a « formellement contesté » tous les faits qui lui étaient reprochés. Il a juste reconnu avoir pris quelques apéros avec deux collègues (Ah bon ! Il y a tant de flics qui se bourrent la gueule ?), il a affirmé ne jamais avoir conduit (c’est sa femme qui conduisait) et pour conclure il ajoutera que ses collègues policiers de Joigny étaient des menteurs … (Tous des menteurs dans la police ? C’est un policier qui l’affirme …)

Après de tels faits d’armes que croyez-vous qu’il advint ?

Le tribunal correctionnel de Sens l’a condamné à une peine d’emprisonnement de 8 mois avec sursis (juste ce qu’il faut pour ne pas être viré de la police) et mise à l’épreuve de deux ans, assortie d’une obligation de soins. Le tribunal ayant considéré qu’il avait un « petit » problème avec l’alcool !!!

Une telle peine est incroyable comparée à celles infligées par les tribunaux aux citoyens ordinaires qui ne cumulent même pas l’ensemble des délits imputables à ce policier: 1) conduite en état d’ivresse, 2) mise en danger de la vie d’autrui, 3) outrages et  menaces aux représentants de la force publique, 4) délit de fuite, 5) rébellion, 6) dénonciation calomnieuse  , sans oublier que l’homme est un fonctionnaire de police assermenté ce qui devrait être une circonstance aggravante !!

Un automobiliste ordinaire aurait été placé en garde à vue, présenté au tribunal en comparution immédiate avec, à coup sûr un minimum de détention ferme.

Le pire est que ce flic est toujours assermenté ! Bonne chance à ceux qui croiseront un jour sa route … en espérant qu’il sera à jeun !

« Libre Info » du 23/11/2003 d’après …

Advertisements

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :