*2010 100 € pour une vie !

Le 08/08/2008 Cyril a perdu la vie dans un accident alors qu’il roulait à moto dans le cadre de son travail de mécanicien. Il testait sur la route la moto d’un client qu’il venait de réviser. Alors qu’il roulait sur une route nationale, la voiture d’un conducteur de 67 ans sortant du parking d’un centre commercial lui a coupé la route : pourtant  la visibilité était parfaite sur cette portion rectiligne sur 400m. Le conducteur n’a simplement pas regardé avant de s’engager.

Le 20/04/2010 cet homme a comparu devant le tribunal de Limoges après que la famille de Cyril ait déposé plainte pour « homicide involontaire par imprudence » et « infraction au code de la route » avec constitution de partie civile.

Le juge s’est basé sur le témoignage contestable d’un seul témoin quant à la vitesse de Cyril. Pourtant l’état des véhicules et leur éloignement après le choc confirment un impact à vitesse réduite. Le juge considèrera que la responsabilité de Cyril est engagée pour 30% dans cette collision.

Au cours de l’audience les parents de Cyril eurent le sentiments que le procès n’allait que dans un sens: victimiser le coupable et culpabiliser la victime. Forcément un jeune en moto est dangereux, forcément un jeune en moto roule toujours trop vite

Le conducteur de la voiture sera finalement condamné à 100 € d’amende pour infraction routière (refus de priorité) et 10 000 € avec sursis pour homicide involontaire. Aucune autre sanction ne sera prononcée, ni retrait de permis de conduire, ni même retrait de points !

Conclusion : Une infraction au code de la route entraînant mort d’homme c’est 100 € !  En d’autres termes la vie de Cyril aux yeux de ce juge ne vaut pas plus de 100 € (qui plus est entrent dans les caisses de l’Etat …).

Pour ce qui est des parents, on vous a tué votre gamin mais allez vous faire voir ailleurs !

Ahurissant ! Ahurissant d’incohérence ce jugement … D’un côté un refus de priorité, donc une infraction au code de la route, manifeste. De l’autre côté un hypothétique excès de vitesse puisque aucune expertise ne le confirme sur une portion de nationale à vitesse autorisée jusqu’à 70km/h !

« Denidejustice »  le 13/07/2010

Deni de justice souhaite connaître le nom du juge auteur de cette brillante décision. Merci de nous aider.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :