**2010 Un « chauffard » tue: le proc classe sans suite …

Le 21 oct 2006, Solenn, une jeune femme de 28 ans, est violemment percutée par un automobiliste. Le deux jambes brisées, la tête viendra percuter le pare-brise et le corps sera projeté à 20 m du point d’impact. Les services médicaux constateront un comas profond immédiat qui sera suivi trois jours plus tard d’une mort cérébrale.

L’accident eut lieu sur la commune de St-Rémy à 05h50 du matin. Solenn rentrait chez elle à pied de discothèque.  S’en suivent –  une enquête de gendarmerie – puis une autre de police. Des responsables de la sécurité routière constateront des incohérences sur ses enquêtes.

Le procureur de Chalons/Saône, Pierre DENIER, classera sans suite (et par deux fois) le dossier : – une première fois au prétexte que le conducteur n’était sous l’emprise ni d’alcools ni de stupéfiants, – la seconde au prétexte que la jeune femme était alcoolisée.

Sur le premier classement l’argumentation est faible:  A t-on vérifié si le conducteur ne téléphonait pas au volant ? A t-on cherché à évaluer la vitesse du véhicule ? A t-on vérifié si le conducteur ne s’est pas endormi au volant ? Depuis combien de temps conduisait-il ? Apparemment rien de tout cela !

Sur le deuxième classement tout autant : Ce matin là Solenn ainsi que son frère et ses amis devaient rentrer avec la navette (ils avaient acheté leurs billets AR) qui effectuait deux rotations. Selon le règlement, la première vers le centre ville, la seconde plus longue vers la périphérie. Ce jour-là pour des raisons que l’enquête ne précise pas, le chauffeur décide d’inverser les rotations. Solenn et ses amis excédés d’attendre décident donc de rentrer chez eux à pied. Que Solenn lors de cette soirée ait un peu bu n’a donc rien d’anormal, puisqu’elle comptait rentrer avec la navette.

« Deux classements sans suite » donc pas d’enquête sérieuse : le conducteur racontera ce qu’il voudra sur les circonstances de l’accident (notamment sur sa vitesse)  sans que cela ne soit apparemment vérifié. Pas de débat contradictoire. Il y a homicide involontaire dû à une absence de contrôle du véhicule par le conducteur, mais aussi, dû à, sinon à une vitesse excessive, à une non réduction de la vitesse en raison des circonstances (l’endroit est semble-t-il particulièrement dangereux puisque plusieurs accidents s’y sont déjà produits). Mais tout cela ne semble pas intéresser le proc’ Pierre DENIER ! Et le conducteur ne fera l’objet d’aucune poursuite, donc d’aucune sanction: ni retrait de permis, encore moins de retrait de points, ni amende !

Comment justifier une telle attitude du proc’ ? Des « rumeurs » laissent entendre  – d’une part que le propriétaire de la discothèque (membre d’une famille importante de la région) aurait pu être inquiété par cette affaire en raison d’un petit trafic de drogues au sein de l’établissement par une personne par ailleurs « indic » de la police … Et le procureur, disons, fréquentait cette famille importante …

Denidejustice le 12/07/2010 avec le concours de la maman de Solenn.

Étiquettes : , , , , , , ,

5 Réponses to “**2010 Un « chauffard » tue: le proc classe sans suite …”

  1. denidejustice Says:

    1) Les rumeurs ? Il n’y a pas de fumée sans feu … Les exemples sont multiples de ces petits arrangements provinciaux entre la justice les édiles et notables pour étouffer les affaires dérangeantes. Les notables, ça reçoit à sa table Môssieur le procureur de la République, Môssieur le préfet, Môssieur le maire et tout ce beau monde se retrouve dans des soirées pince-fesses. Ne pas protéger un notable c’est se priver de ces petites joyeusetés …

    2) Mais c e qui est curieux dans cette affaire, outre l’attitude du proc’ qui classe, c’est celle de l’avocat, un certain Mtre Croccel, qui omet de conseiller à la maman de Solenn de déposer plainte avec constitution de partie civile devant le doyen des magistrats d’instruction qui, lui, a obligation d’instruire …
    Il est vrai que Mme Diana Baptiste-Kerboas, maman de Solenn, n’est pas très argentée. A ce titre elle bénéficie de l’aide de l’aide juridictionnelle. C’est sans doute insuffisant pour qu’un avocat fasse un boulot sérieux …

  2. ROGER MARIE ODILE Says:

    Avertissement de Deni de justice.
    Nous venons de supprimer ici le message d’une maman qui nous parle du suicide de son fils militaire. Ayant engagé une procédure, elle rencontre des difficultés face à l’appareil judiciaire : « classement sans enquête par les mêmes personnes » nous dit-elle.
    Le reste de son message étant particulièrement confus, nous lui conseillons de nous faire parvenir une relation de son affaire plus audible au commun des internautes afin d’en faire un billet particulier.

  3. roger marie odile Says:

    je ne peux pas pour l’instant faire MIEUX – il faut LIRE le DOSSIER pour le comprendre – mais la conclusion est IMPARTIALE – le DROIT sur un tableau de semaine se decline à SEPT nuits – le procureur niant les papiers et les textes et reglements militaires l’a décliné à HUIT nuits

    ce n’est pas parceque la maman du « mort de lassitude d’etre pris pour un con » -testament- ne peut se defendre façe à une pieuvre qu’il faut la prendre pour une « conne »

    legalité et egalité ,c’est la constitution – un GRAIN de SABLE et la maman sur papier (en possesion du procureur) peut PROUVER que l’ENQUETE demontre à 100% le MECANISME -du suicide- le MOTIF – le LIEN – la REACTION obligatoire

    en fait avant de demolir la CONSTITUTION pour proteger l’ETAT – le PROCUREUR aurait du essayer de rechercher la « verité »

    pour l’administrateur seulement – 03.85.45.63.39 – le soir- le DOSSIER est indefendable ,sans ecouter la voix de la VICTIME – ce jour là ,en plus d’un dossier horripilant , il y a eu un QL – et comme pour se DEFENDRE personnellement le colonel a integrer les horaires du QL imprevisible dans son rapport – rapport qu’il a été obligé de faire avant de savoir que j’exigerais au minimum des auditions -honnete ou non- la conclusion du procureur ne peut etre que cette ANALYSE

    Le MDL ,amnésique ,sans sigycop ,inconnu de sa hiérarchie ,sur le tableau de garde pendant ses permissions a reçu le 7 un ordre impossible donné par un gradé anonyme qui le prévenait treize jours avant qu’il était « con »

    j’ai MOI le droit de perdre la tête – un colonel n’a pas le DROIT- MAM ou pas – de décrire ses règlements – nommer son point d’appui et se tromper volontairement de point d’appui en se cachant derrière le « camarade »

    pour l’impartialité du procureur ,j’ai encore une CARTE en mains – la « sécurité » – représenter pas un SIGYCOP et une VSA annuelle – TOUT semble faire penser que la VSA a été effectué APRES sa mort ,mais obligatoirement datée AVANT -et pour la relecture du SIGYCOP par le procureur il y a un HIC

    le MDL a une VOIX ,cela ne l’empêche pas de recevoir des papiers
    l’ADC a une VOIX ,cela ne l’empêche pas d’envoyer des papiers
    le COLONEL a deux voix ,cela détruit obligatoirement l’égalité et la légalité et rend à HUIT LES REGLEMENTS illisible et inapplicable mais cela PROUVE que le MDL ne pouvant recevoir qu’un ordre à la fois ,obligatoirement donné par un ADC ,qui le connait est OBLIGATOIREMENT innocent d’un des deux ordres – ce qui confirme qu’à HUIT tout le monde a le droit de mentir et que pour faire mentir le subordonné le plus faible ,qui n’a pas menti ,qui même menteur est obligatoirement couvert par les papiers ,le colonel SAVAIT qu’il ne pouvait pas mentir et qu’il n’avait pas menti.

    DINGUE – un horaire à SEPT est indispensable pour « une enquête » – « des droits »- « un contrat » – et « une constitution » et dans ce CONTRAT et cette ENQUETE placer un HORAIRE à SEPT oblige à autoriser les superieurs à mentir pour gérer des subordonnés – si vous y ajoutez qu’il est IMPOSSIBLE de recevoir un ORDRE correct d’un ADC dont on ignore le NOM mais qu’il est POSSIBLE à la maman d’évoquer la récidive sur cet ADC et qu’autoriser un colonel a couper les ordres en deux -le donneur d’ordre et l’ordre lui même- suicidaire ou non donne une réaction IMMEDIATE

    en fait ,je n’ai pas l’intention d’attaquer les COLONELS – bien que j’ai pris la précaution de laisser à l’état major le CHOIX entre la relève de leur rapport et celle de leur point d’appui – REPONSE BINGO – il n’y avait que TROIS réponses POSSIBLES – ils en ont trouver une QUATRIEME IMPOSSIBLE – j’ai l’intention puisqu’à SEPT ce contrat ,dans les règles où il a été signé n’a AUCUNE chance d’être encaissé de faire ENCAISSER ce contrat sur le CHIFFRE HUIT

    pour la BASE ,le camarade a imité l’ADC qui a imité le colonel qui a imité l’état major qui recevait des ORDRES des ministres- problèmes familiaux systématiques à SEPT devenu obligatoirement militaire à HUIT

    HUIT ,le militaire n’est plus ni militaire ,ni citoyen – c’est un « esclave apatride » légalisé dans le code pénal francais par le gentil procureur – l’addition de deux ordres consécutifs ,illégaux même s’il les veut légaux le prouve

    HUIT ,c’est SEPT plus UN – nul groupe d’individu ne peut déroger à ce principe de l’egalité et de la legalité – donc HUIT ,c’est la part du groupe -armée- qui empiete sur la part du groupe -famille- pour resoudre un probleme obligatoirement militaire – etant donné qu’il est impossible que prevenu ou non les « conflits d’interets » entre -camarade – ADC – petit bleue et colonel- se resolve en integrent dans les reglements militaires la constitution de la maman – j’ai envoyer le DOSSIER à la CEDH- au conseil d’etat et au conseil constitutionnel – qu’il y ai ou non un ORGANISME qui decide si un colonel à HUIT est plus legal et egal que ses subordonnés à SEPT ne m’interrese pas – ce qui est certain ,c’est qu’une maman à SEPT est aussi libre et egale qu’un colonel à SEPT – et que si tout l’ETAT prend son pouvoir à HUIT ,la maman risque de le prendre aussi

    ouverte à toutes les discussions – j’attend avec mon QL une explication à HUIT qui n’attaque pas un petit bout de ma part de constitution

    intelligent mon fils a contester UN reglement militaire precis – la mise en service pendant ses permissions-
    intelligent en se trompant de point d’appuie le colonel pour rendre disponible son militaire à integrer en cours de route des nouveaux reglements – mais PERSONNE en faisant une ENQUETE ne se trompe de point d’appuie s’il n’a rien à CACHER – MAM peut mentir ou dementir ,pour resoudre ce probleme SIMPLE ,elle n’avait qu’un coup de fils à donner pour trouver un HORAIRE et comme cet HORAIRE se decline à SEPT ,elle prouve savoir mentir et autoriser les superieurs a gerer les subordonnés en mentant – BINGO ,je n’ai pas CONFIANCE

    Le colonel s’est servit des reglements pour faire EXPLOSER mon fils et en se trompant d’horaire ,il prouve en avoir le droit mais ignore comment il a fait seulement à HUIT tous les contrats sont invalides et la constitution ne concerne plus les militaires

    il vaut mieux se refugier derrierre un ADC mentant pour le plaisir de mentir pour prouver ne pas savoir mentir mais reussisant apres avoir fait exploser son MDL a rendre amnesique son colonel et a le faire bafouiller – un CHAOS ,l’etat major ne pouvant le contrôler avant les prochains suicides car l’ADC ne peut pas se tromper d’horaire

    un HORAIRE à SEPT et un SIGYCOP ,sinon j’ai un deni de DROIT ,un deni d’ENQUETE et un deni de CONSTITUTION – vous faites MIEUX?

    Je me moque de savoir ce qui se passait au regiment – repondez juste à la question – choissisez à votre convenance l’heure de relève de votre point d’appui ou l’heure de relève de votre rapport par la réponse « faites d’élements nouveaux depuis notre courrier » en sachant que meme discrete l’enquete apporte des elements nouveaux dont l’audition de l’ADC , qu’elle a debuté apres leur rapport et vous saurez qu’à l’armée pour controler des reglements ,des subordonnés et des contrats ,il vaut mieux prouver ne pas vouloir en connaitre les regles

    RIDICULE- mort ,inconnu de son capitaine, pour un coup de balai inutile ,dans un escadron d’anonymes et commandé par des colonels qui ne savent pas qui doit donner le coup de balai – IL VAUT MIEUX attendre l’avis de la CEDH – du conseil d’Etat et du conseil constitutionnel s’ils le PEUVENT – mon fils ,lui a bien EXPLOSE en hurlant « ce n’est pas légal » et en écrivant « tu n’as pas le droit – la loi ça existe aussi pour moi »

    • denidejustice Says:

      Bonjour,
      Il est dommage que vous ne vouliez pas faire l’effort de nous raconter votre histoire. Ce que vous écrivez vous permet sans doute d’évacuer votre haine, d’apaiser votre douleur mais cela n’apporte rien.
      Vous devez nous dire:
      1) les circonstances dans lesquelles votre fils est mort (du moins c’est ce que nous croyons comprendre).
      2) quelles démarches juridiques vous avez entreprises.
      3) les obstacles que vous avez rencontrés : fausses déclarations de la hiérarchie, complicités judiciaires (celles du procureur) pour étouffer l’affaire etc.
      4) le tout sans oublier de nommer clairement les intervenants car il faut les montrer du doigt!

      Tant que vous resterez dans vos délires votre histoire n’intéressera personne, vos écrits ne seront d’aucune utilité ni pour vous, ni pour les autres.
      Faites un effort!

  4. roger marie odile Says:

    Deni de justice a censuré ce « pseudo commentaire ».

    « je crois que vous n’avez pas COMPRIS …. »
    nous dit Marie Odile …
    Non Madame nous n’avons pas compris et personne ne peut comprendre ce que vous racontez. Devant votre refus d’être plus claire nous vous censurons. Inutile de poursuivre.
    Malgré deux avertissements vous persistez dans le même délire et nous ne pouvons permettre à des intervenants d’engluer ce blog avec des propos aussi désordonnés. Désolés !

    l

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :