**2010 « Le travail n’a pas été fait » : six ans de taule pour rien !

Manuel Vilabril Ferreira aura fait six ans de prison ! La cour d’appel d’assises de Paris a estimé, en ce vendredi 16 avril 2010,  qu’il n’a pas tué la Martiniquaise  Nadia Athanase.

« Le travail n’avait pas été fait, cette cour d’assises l’a fait. » L’avocat général Philippe Bilger n’a pas été tendre avec la justice calédonienne. La défense non plus. Après six ans de lutte les avocats de la défense dénoncent:  » La culpabilité de Manuel à Nouméa a été décidée comme un postulat. » Ils dénoncent un « aveuglement judiciaire invraisemblable. La manière dont l’instruction a été menée et la façon dont l’enquêteur n’a pas enquêté ne peuvent rester impunies. »

Sur ce dossier c’est du coup toute la justice calédonienne qui est concernée. Le procès de Nouméa a été expédié en deux jours. Philippe Bilger a passé en revue la liste des incohérences et des décisions malheureuses. Entre autres, ce petit homme de 63 ans, 1m57, maladif, était incapable de soulever une charge de 25 kgs. Comment dès lors aurait-il pu traîner sur plus de 100m les 60 kgs de la victime et les charger dans une voiture? Une simple reconstitution qui fut refusée aurait permis de s’en rendre compte.

Pourtant la cour d’assises de Nouméa avait  condamné sans sourciller Manuel Vilabril Ferreira à vingt ans de réclusion.

L’instruction bâclée on la doit au juge d’instruction Jean-Pierre VIDALLIER. Le jugement expéditif de la cour d’assises de Nouméa à Christian MESIERES son président.

Ces deux brillants magistrats on les retrouvera dans l’affaire Konhu, encore sept ans de taule inutiles en raison de leur travail bâclé. Au total 13 ans ! Des individus détruits, des familles non moins démolies.

Et quelles sanctions ? RIEN pour le président de la cour d’assises ! Une mutation-promotion d’office  pour le juge d’instruction !

Et qui va payer les indemnités versées aux victimes des bavures  de ces incapables ? Nous, les citoyens !

D’un côté une corporation judiciaire irresponsable qui s’autoprotège, de l’autre des citoyens qui trinquent à tout va, qu’ils soient incarcérés à tort ou qu’ils paient de leurs deniers les pots cassés sans oublier qu’ils entretiennent une clique de magistrats fainéants.  Car telle est la réalité !

« Denidejustice » le 15/05/2010

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :