2010 Général pédophile condamné ?

Condamné ? Pas vraiment !

L’ancien général d’armée Raymond Germanos , poursuivi devant le tribunal correctionnel de Paris 15ème chambre présidée par Marie-Françoise GUIDOLIN, pour détention de plus de 3400 images pédo-pornographiques, stockées sur deux clés USB,  entre 2004-2008, a été condamné le 13/04/10 à 10 mois de prison avec sursis sans obligation de se soigner et à verser un euro de dommage et intérêts aux trois associations parties civiles.

La procureure  Sophie HAVARD,  avait requis une peine d’emprisonnement de un an de prison avec sursis, deux ans de mise à l’épreuve avec obligation de soins et le dédommagement des trois associations de protection de l’enfance qui réclamaient 25 000 euros.

« Ce qui est condamnable, c’est que le général Germanos a recherché pendant quatre années des sites pédo-pornographiques » tout en prenant de nombreuses précautions pour ne pas être démasqué. « Celui qui se cache derrière son ordinateur est aussi coupable » que l’auteur d’actes pédophiles a souligné la procureure.

Pourtant l’art. 227-23 du code pénal annonce clairement :  » Le fait de consulter habituellement un service de communication au public en ligne mettant à disposition une telle image ou représentation (à caractère pédo-pornographique), ou de détenir une telle image ou représentation par quelque moyen que ce soit est puni de deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. »

Deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros c’est le tarif préconisé pour la détention d’une seule image. Alors 10 mois avec sursis et 1 euro pour 3400 images et 4 ans de consultation de sites pédo-pornos, on ne comprend plus !

Comment ces deux magistrates justifient-elles, l’une les 12 mois avec sursis réclamés et l’autre les 10 mois avec sursis prononcés ?

Au regard de son passé  » au service de la France » diront certains . Un argument pour gogos !  Comme m’importe quel autre individu, il était avant tout au service de ses ambitions personnelles. Tout comme les politicards qui nous gouvernent. Tout comme trop de  magistrats français plus préoccupés de leur plan de carrière que de recherche de vérité.

Au regard de son grade, de ses médailles : commandeur de la légion d’honneur, grand officier de l’ordre national du mérite, peut-être ? Quand on sait qu’en temps de paix les galons se gagnent dans les salons et que la légion d’honneur et autres colifichets sont épinglés aux revers de voyous en costume-cravate, cela ne devrait pas peser lourd dans la balance judiciaire, sauf que les magistrats sont eux aussi friands de ce genre de gadget et un ruban, cela les fascine…

Au regard de sa tumeur au cerveau qui aurait perturbé son discernement ?  Si tel avait été le cas, il n’aurait pas pris autant de soin à dissimuler ses « visites » sur internet. Parmi ces images pédophiles répertoriées, classées, certaines représentaient la pénétration d’enfants de six mois !

Soit cet individu est considéré comme malade et l’on peut comprendre l’indulgence pénale.  Mais il fallait alors prononcer une obligation de soins. Soit il est reconnu sain de corps et d’esprit et il fallait sanctionner sévèrement.

Encore une fois la justice se montre fort clémente à l’égard d’un haut gradé de notre « glorieuse » armée française …

« Denidejustice » le 15/04/2010

Advertisements

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :