2001 Fainéantise judiciaire

A Paris, le président du tribunal de grande instance décide, il y a deux ans, que les juges d’instruction ne seront plus les seuls à assurer les fonctions d’assesseurs  quand se tiennent les audiences de la cour d’assises. Tous les magistrats du siège sont invités à assumer cette noble tâche à tour de rôle.

Dès réception de la convocation pour une prochaine session, une juge d’instance répond par écrit au président qu’au vu de sa charge de travail, elle se sent dans l’impossibilité de consacrer trois semaines aux assises. On vérifie sa situation sans constater que l’effort demandé à la juge soit supérieur à celui qu’assurent ses collègues.

Compréhensif, le président répond néanmoins en réduisant exceptionnellement la présence requise à quinze jours. Peine perdue : la magistrate renvoie une nouvelle lettre arguant cette fois d’une impossibilité médicale. Les audiences dit-elle, ont tendance à provoquer chez elle une irrésistible somnolence.

Cette fois, le chef de la juridiction s’énerve et rétorque que cette curieuse infirmité ne saurait empêcher la magistrate de remplir son devoir aux assises puisqu’elle lui permet de continuer ses fonctions de juge d’instance. Cette fois pas de réponse. Mais le matin de l’audience, la présidence du tribunal reçoit de la magistrate un certificat médical d’arrêt de maladie…

« Ces magistrats qui tuent la justice » par Jean-François Lacan page 203-204

Deni de justice souhaite connaître le nom de cette feignasse de magistrate. Merci de nous aider à l’identifier.

Advertisements

Étiquettes : ,

Une Réponse to “2001 Fainéantise judiciaire”

  1. denidejustice Says:

    On a là un exemple typique de comportement de fonctionnaire de base. Et ce n’est là qu’un exemple parmi des milliers d’autres ! Juges d’instance, conseillers de cour d’appel, juges d’instruction : ça roupille ferme dans les tribunaux !
    Et pour satisfaire la hiérarchie on bâcle afin de remplir sa notice trimestrielle (sorte de rapport) qui justifiera de l’efficience de la justice. La recherche de la vérité on n’en a rien à cirer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :