*2004 Perben ministre de la justice en excès de vitesse.

La voiture du ministre de la justice, Dominique PERBEN, a été contrôlée vendredi 15 oct 2004 sur l’autoroute A 7, au niveau de Pont-de-l’Isère (Drôme), à 160 km/h au lieu des 130 règlementaires. Mais le garde des Sceaux a pu continuer sa route sans être inquiété.

Dominique PERBEN se rendait au congrès de l’Union syndicale des magistrats qui se tenait à Valence lorsque la voiture ministérielle, une Peugeot 607, conduite par son chauffeur, a été contrôlée par un gendarme de l’escadron départemental de sécurité  routière de la Drôme, équipé de jumelles laser. D’autres gendarmes situés plus loin ont reçu l’information, mais ont laissé le véhicule poursuivre sa route.

L’incident est survenu lors de la Semaine de la sécurité routière. A cette occasion, le proc’ de Valence avait déclaré  » Chacun doit se responsabiliser. On ne doit pas banaliser l’insécurité routière. C’est une priorité qui doit nous conduire à une détermination totale. »

Le peloton autoroutier de Valence n’a ni confirmé ni infirmé l’information.

« Le Dauphiné libéré »  du 17 oct.2004  d’après Serge Pueyo

Publicités

Étiquettes : , , ,

2 Réponses to “*2004 Perben ministre de la justice en excès de vitesse.”

  1. denidejustice Says:

    Et quand un citoyen ordinaire se fait ainsi contrôler, que se passe-t-il ?
    Le véhicule est immobilisé, son permis de conduire lui est retiré sur le champ, il est soumis à un alcootest et si le test est négatif, il a le droit de rentrer à pied chez lui …

    Messieurs les gendarmes, vous plastronnez devant le citoyen ordinaire, lui énumérant les articles de la loi, ses droits et devoirs tout cela avec hauteur et plus ou moins de courtoisie, etc.

    Mais là, alors que vous êtes officiers de police « judiciaire », vous vous déculottez : pas question de bomber le torse ! Vous préférez commettre délibérément une faute professionnelle.

    L’honneur de la gendarmerie, nous aurons l’occasion d’en reparler …

  2. Margueritat Claude Says:

    Déclaration des droits de l’homme qui a valeur constitutionnelle.

    Art.6 « Elle (la loi) doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. »

    Sauf pour les voyous qui nous gouvernent, avec la complicité des gendarmes, de la police, de la magistrature, des fonctionnaires des impôts et autres … même assermentés !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :