*2010 Un procès à l’étouffée (affaire Firmin Mahé)

Il s’est écoulé presque cinq ans depuis qu’un paysan ivoirien, Firmin Mahé, a été achevé de sang-froid par des soldats français dans la région de Bangolo. C’était en mai 2005. L’enquête judiciaire sur cette grosse bavure est terminée et le dossier prend la poussière sur le bureau de la procureure des armées.

L’avocat du jeune père de famille, Fabien Ndoumou vient d’écrire au juge d’instruction. Dans une lettre  datée du 3 février, il s’étonne  : « L’attente de la famille devient longue. Elle s’inquiète de la durée de la procédure ». On s’inquièterait à moins.

Cinq militaires, dont un général quatre étoiles et un colonel, sont toujours mis en examen pour homicide volontaire et complicité. Et, situation rarissime, bien qu’il y ait eu un mort, personne n’est en détention. L’adjudant-chef Raugel, meurtrier présumé, est sorti de prison au bout de sept mois, son acolyte, le brigadier-chef Schnier, de cinq.

Quant à leurs supérieurs, le colonel Burgaud et le général Poncet, tous deux accusés comme le chauffeur, de complicité, ils ne sont jamais passés par la case prison. Le ministère de la défense s’est beaucoup dépensé pour récrire l’histoire de ce crime. La victime, gravement blessée, a été achevée par étouffement alors qu’elle agonisait.

Il s’agissait d’un bandit de grand chemin, un « coupeur de route » vont seriner les autorités militaires. Sauf qu’une enquête de gendarmerie laisse entendre que les militaires auraient en fait confondu Firmin Mahé, paisible paysan, avec un certain Nestor Mahé, un vrai bandit mais déjà sous les verrous.

La procureure qui a récemment hérité du bébé explique qu’elle a beaucoup de travail. Ces lenteurs seraient dues aux aléas diplomatiques entre la France et la Côte d’Ivoire. Mais le « dossier n’est ni enfoui ni somnolent ».

Et il ne va pas être étouffé ?

« Le Canard enchaîné »   n° 4661  du 24/02/10 art. signé B.R.

Deni de justice souhaite connaître le nom de la proc’. Merci de nous aider.

Advertisements

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :