2009 Les pendus de Dati.

En terme d' »efficacité », Rachida DATI la gardeuse de seaux à champagne, n’a pas à rougir, loin de là, de ses chiffres : 115 détenus suicidés en 2008. Soit une hausse de 20% par rapport à 2007. Et l’année 2009 (dont nous n’avons pas à ce jour le « score ») laissait espérer, elle aussi une croissance positive: déjà 13 pendus au mois de janvier.

Soyons honnête, les taulards dépressifs n’ont pas attendu l’avènement de la « rupture sarkozienne » pour s’accrocher par le cou aux barreaux de leur cellule ou s’enfiler la tête dans un sac en plastique. Cela fait un moment que la France est championne d’Europe du suicide en détention. Mais la frénésie avec laquelle la ministre  de la justice s’emploie à remplir des geôles déjà surpeuplées – au 1er déc.2008 on comptait près de 13000 détenus en trop – n’arrange pas le problème.

D’autant que, censée n’être, en démocratie, qu’un lieu de privation de liberté, la prison est bien plus que cela: nourriture immonde, hygiène déplorable, détresse psychologique, violences et humiliations multiples … « Privé du droit de recours, de rencontre avec un travailleur social, enfermé sans lumière, apeuré à l’idée d’aller en promenade ou à la douche, […] ce sont là quelques-uns des ingrédients du suicide en prison ». Ce constat n’est pas extrait du dernier rapport de l’OIP, mais de la première recommandation du nouveau contrôleur général des prisons, après quelques visites surprises dans le parc carcéral. uand aux syndicats de surveillants, ils ne cessent de dénoncer le manque de personnel, leurs conditions de travail impossibles, les consignes ineptes de l’administration pénitentiaire et du ministère.

Mais qu’à cela ne tienne, la situation dramatique des prisons françaises ne décourage pas l’équipe au pouvoir. La moitié des détenus suicidés sont des prévenus alors qu’ils ne représentent qu’un tiers de la population carcérale ! Le gouvernement ordonne aux juges d’enfermer à tour de bras. Les détenus mineurs sont particulièrement fragiles – en prison le taux de suicide des moins de 18 ans est vingt fois supérieur au taux national pour la même tranche d’âge ! Et Rachida DATI propose de boucler les enfants à partis de 12 ans.

Nous ne nous étendrons pas sur les mesures dérisoires sinon ridicules préconisées par le psychothérapeute Louis Albrand pour  lutter contre la recrudescence des suicides. Il est à craindre que la Cour européenne des droits de l’homme n’en finisse plus de condamner la France pour ses culs-de-basse fosse décorés de « mobiles humains » …

« Charlie Hebdo »  du 28/01/09    d’après Gérard Biard.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :