2010 Le proc’ « justicier » sommé de la fermer

Trois mois. Ce fut la brève existence d’un impertinent journal de bord, rédigé sur Internet par un procureur. Masqué derrière un prudent anonymat le « justicier ordinaire » se faisait sur la toile le cruel conteur des us et coutumes d’un tribunal de province. Ses collègues d’autres cours s’en tenaient les côtes, mais ce vif succès a causé sa perte.

On ne sait trop s’il a été dénoncé ou si ses supérieurs se sont reconnus dans cet amusant portrait :  » L’actuel président de mon tribunal est un genre de Meccano ou de Logo qu’un mec du ministère a dû bricoler avec des morceaux de juge. Un jour il l’a montré à ses potes et a dit qu’ils allaient le nommer président, que ce serait marrant de voir comment il fonctionne pour de vrai dans un tribunal. » Toujours est-il que l’insolent « justicier », menacé de sanctions, a dû fermer boutique, début janvier, sur quelques lignes d’amers adieux.

Dommage. C’était très instructif. Voyez comment se passe une visioconférence ! Ce top de la modernité, prôné par la Chancellerie :  » La communication avec le tribunal voisin merdoie sérieusement. » Toutes les tentatives échouent. Et pour cause : « Il s’avère que nos lignes téléphoniques dédiées au système sont incompatibles ! Le gag ! Deux tribunaux qui ne peuvent même pas communiquer entre eux par ce moyen technologique présenté par le ministère comme la panacée ! Alors que nos installations sont le fruit du même marché public ! » Quelle folie ! Dans la maison justice tout doit rester caché, et les vérités ne s’échangent qu’à voix basses.

Très mal venue aussi la dénonciation de moeurs pourtant fort critiquables : « Cynisme ou cupidité … Comment qualifier auttrement le comportement d’un président ou d’un procureur qui rentre chez lui, le soir, avec la voiture du tribunal pendant que ses collaborateurs pleurent pour qu’on leur change une ampoule ? »

« Manquement au devoir de réserve ! » a hurlé la hiérarchie, outrée. « Qui n’est pas une obligation de docilité ! » s’est insurgée l’Association des jeunes magistrats. La gravissime affaire est maintenant entre les mains de la Chancellerie. De quoi donner de l’espoir, en plein débat sur l’indépendance des procureurs.

« Le Canard enchaîné »   n° 4658   du 03/02/2010

Et Denidejustice a manqué ce Journal de bord ! Vite aidez-nous à identifier ce tribunal ainsi que le président et le proc’ qui utilisent la voiture du tribunal …On ne leur a jamais expliqué à ces deux « feignasses » que la marche à pied contribuait à une meilleure irrigation du cerveau et de ce fait à penser intelligemment …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :