2005 Sarko et l’affaire Nelly Crémel

Rappel des faits.

Le 2 juin 2005, dans la matinée, Nelly Crémel une jeune femme de 39 ans effectue son jogging quotidien sur une petite route peu empruntée voisine de son domicile.

Elle sera retrouvée  assassinée après huit jours de recherches. Elle est décédée des suites de plusieurs coups de feu et de violents coups portés à la tête.

Très rapidement les gendarmes arrêtent deux hommes. L’un est inconnu des services de police. Le second cumule les condamnations pour vols avec violences et avait été condamné à perpétuité pour un meurtre. Mais il sera libéré en déc.2003 au terme de sa période de sûreté.

Ce drame relance le débat sur la libération des détenus dangereux et Sarkozy alors ministre de l’Intérieur entre alors en effervescence.

SARKOZY, terreur de jugement.

1) Sanctionner les juges.

Dans des déclarations fracassantes Sarko annonce qu’il est contre les meurtres crapuleux : comment lui donner tort ? Qu’il déteste le « monstre » qui a assassiné Nelly Crémel : voilà un homme qui a du coeur ! Il s’indigne qu’un redoutable tueur ait été relâché dans la nature : mais qui serait favorable à la libre circulation des assassins ? Il veut faire « payer » le juge irresponsable qui  a ordonné la désastreuse mise en liberté, et il va empêcher, grâce à uns nouvelle loi, que de telles tragédies se renouvellent. Enfin des actes, bravo !

Mais l’ancien avocat SARKOZY a oublié son code de procédure pénale !

Ce n’est pas « un juge » qui a pris la décision mais trois. Et cette libération a été approuvée, et c’est plus grave, par les administrations et les experts concernés. Le procureur général est resté passif. Même Dominique PERBEN, alors ministre de la justice et chef du parquet doit prendre sa part de responsabilité: il pouvait ordonner au procureur général de faire appel.

Cela fait beaucoup de monde à sanctionner et c’est sans doute pour cela que personne n’a jamais été inquiété … Brocarder les juges incompétents, cinglés ou fainéant c’est très bien ! Mais Sarko n’a pu que constater que les juges appartiennent à un corporation surprotégée. Chaque année, une demi-douzaine de magistrats sur 7000 sont traduits devant le CSM pour des fautes disciplinaires. Mais les erreurs professionnelles, même lourdes, ne sont pas sanctionnées. Alors Monsieur Sarkozy maintenant que vous êtes Président de la République, que faites vous pour responsabiliser les magistrats ? Rien !

2) Aggraver les peines des récidivistes. Dans ses déclarations tonitruantes à visées électorales (gros procédé, grosses ficelles, gros bon sens pour appâter la clientèle) Sarkozy propose d’aggraver les peines, prévoir des peines planchers au-dessous desquelles les juges ne pourraient descendre. Il propose même de leur interdire le bénéfice du sursis et de les priver de libération conditionnelle. C’est ce qui s’appelle cogner fort !

Sauf qu’il y a tromperie  sur la marchandise. SARKOZY est sans doute plus fort que les criminologues du monde entier qui tous affirment que s’attaquer aux récidivistes n’est pas la même chose que s’attaquer à la récidive. Les statistiques  du ministère de la Justice montrent qu’un détenu qui a purgé toute sa peine est potentiellement plus dangereux  que celui qui est sorti en « conditionnelle », éventuellement après quelques permissions.

Conclusion.

En France depuis plus de trente ans, à chaque coup de fièvre, une nouvelle loi plus répressive que la précédente est votée avec un égal insuccès. Mais cela ne décourage pas les gouvernants de poursuivre dans le même sens et les batteries de mesures se succèdent. Mesures dont les vertus préventives sont incertaines, mais les qualités électorales indiscutables. Et c’est bien là l’essentiel …

« Affaires criminelles » Dossier Nelly Crémel par Michel Pascal et « Le Canard enchaîné »  N°4418 du 29/06/05  art. de Louis-Marie Horeau d’après …

NB. Nicolas SARKOZY était alors ministre de l’Intérieur et un certain Pascal CLEMENT ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur chargé de la justice. Cela fait beaucoup d’incompétence …

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :