**2009 Le proc’ digère en paix

Un silence assourdissant a accueilli les révélations du « Canard » (08/044) sur le dîner privé organisé par le procureur de Nanterre, Philippe COURROYE, pour permettre au pédégé du groupe Casino, Jean-Charles Naouri d’arranger à son profit le conflit judiciaire qui l’oppose à un ex-associé.

Ces agapes réunissaient, outre Naouri, l’avocat de Casino, Paul Lombard et Patrick Hefner, le patron des affaires économiques et financières de la préfecture de police. Sans oublier la présence de Mme Courroye qui – pure coïncidence – exerce les fonctions de chargée de mission à la fondation Casino.

Dans n’importe quel pays civilisé, en Grande-Bretagne comme aux Etats-Unis ou en Allemagne, les journalistes auraient fait le siège du bureau du procureur et de son ministre de tutelle. Au parlement l’opposition aurait interpellé bruyamment le gouvernement et demandé l’ouverture d’une enquête.

Rien de tel ici. La presse, comme les élus de gauche et du MoDem, ne semble guère désireuse d’importuner l’un des plus puissants magistrats de France. Que Sarko de surcroit s’apprêtait à nommer procureur de Paris.

L’histoire de ce dîner est d’autant plus pittoresque que COURROYE et Naouri sont de vieilles connaissances. En 2000, alors qu’il était juge d’instruction à Paris, Philippe COURROYE s’était vu délivrer un réquisitoire supplétif du parquet pour enquêter, entre autres, sur les profits réalisés par Naouri et certains de ses amis dans un dossier lié à la déconfiture du Crédit Lyonnais. A tort ou à raison, le magistrat avait alors classé sans suite cette affaire. …

Entre poire et fromage, ces deux convives ont eu tout le loisir d’évoquer ce bon vieux temps.

« Le Canard enchaîné »  n° 4616  du  15/04/09   signé H.L.
La juge d’instruction Xavière Simeoni n’a guère apprécié les invitations lancées par son collègue le proc’ Philippe COURROYE. Chargée d’instruire le dossier de Naouri , la juge a estimé que la participation de Hefner à ce repas risquait d’entraîner la nullité de son dossier. Après avoir entendu le policier confirmer sa présence à ce dîner, elle l’a informé qu’elle lui retirait l’enquête.

« Site internet de l’Express »

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :