2004 Perben dans ses oeuvres

Quatorze ans et demi après les faits, l’affaire des faux électeurs du IIIème arrondissement de Paris se trouvait encore en carafe. Le dossier était bouclé, mais le cabinet de Perben avait exigé que le projet de réquisitoire du parquet lui soit communiqué. Et pendant plus d’un mois la Chancellerie et les conseillers de l’Elysée examineront ce texte sous toutes ses coutures.

Les plaignants et le juge d’instruction pouvaient bien attendre encore un peu.

C’est sans doute ce que certains voyous qui nous gouvernent appellent « l’indépendance de la justice » …

« Le Canard enchaîné »   du 22/09/2004 d’après …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :