*2004 Le proc’ de Perpignons

Cette croquignolette affaire de bavure qui a vu le 8 juin 2004, un sous-officier gendarme de Perpignan se faire menotter, insulter, tabasser par des flics du coin alors qu’il tentait de réintégrer son domicile de fonction, n’en finit pas de rebondir.

Sans doute pour préserver la bonne image de sa cité, à moins que ce ne soit sa propre tranquillité, Paul PIERSON, procureur adjoint du coin a tenté de dissuader la victime de porter plainte contre les poulets matraqueurs. C’est en tout cas ce qu’affirme dans un rapport interne le major de la brigade de gendarmerie qui vante au passage les qualités de son sous-officier (« personnage pondéré, respectueux et sérieux » (…) « calme et courtois en toutes circonstances »). Ce rapport indique en toutes lettres : « Le commandant de brigade a eu plusieurs entretiens avec Monsieur le procureur de la République. Cette affaire est classée sans suite. Le 24 juin 2004, en présence du gendarme nous avons eu un nouvel entretien avec Monsieur PIERSON. Cette autorité judiciaire a usé d’une attitude catégorique et ses propos ont été clairs : s’il y a constitution de partie civile, il demandera par réquisition une mise en examen ! »

En d’autres termes, si le gendarme s’entête et ose déposer plainte pour coups et blessures, il sera poursuivi à son tour pour rébellion et outrage à agents. Vendredi 13 août, après réflexion, le gendarme a osé.

« Le Canard enchaîné »  n° 4373  du 18/08/2004

Deni de justice souhaiterait connaître la suite donnée à cette affaire.

Advertisements

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :