*2002 Un paysan vandale n’est pas forcément Bové …

Injustement dédaignée par les médias, cette information mentionnée par « La Vie du rail » (02/10/2002), méritait pourtant une publicité digne de José Bové.

En 1998, un groupe d’agriculteurs en colère avait mis à sac et ravagé trois gares du Finistère, celles de Landivisiau, de Saint-Thégonec et celle de Pleyber-Christ.

Bilan, quatre ans plus tard ? Pas un seul vandale n’a été arrêté par des gendarmes, plutôt nonchalants aux dires des observateurs locaux. Pas un proc’ au TGI de Brest pour engager une quelconque procédure judiciaire ! Quant aux très lourds dégâts – 1,5 million d’euros – ils seront réglés à la SNCF … par l’Etat (nous les contribuables).

Après tout, police et justice ont d’autres jeunes à fouetter. Et trois gares saccagées, c’est moins grave qu’une voiture brûlée ou un Mc Do démonté …

« Le Canard enchaîné » n° 4278 du 23/10/2002 d’après …

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :