1996 Le « bestard » accessoire de bureau.

Puisque M.Poubelle, préfet de la Seine, a eu l’honneur de donnder son nom à une boîte à ordures -on appelle ça une autobomase – tout comme M.Godillot aux chaussures militaires, il serait injuste que M.BESTARD, procureur de la République de Paris, ne passe pas à la postérité de la même manière. Ce serait mérité pour un magistrat qui s’est fait du classement des affaires une spécialité (appartement du fils Tiberi, appartement de Chirac rue du Bac, affaire Pandraud-Cabana, etc.)

C’est pourquoi « Le Canard » proposait en 1996 de dénommer « bestard »  l’accessoire de bureau connu jusqu’à présent sous le nom de « classeur à dossiers suspendus ».  « Simone cherchez-moi cette facture dans le bestard d’en bas » devrait devenir un classique de la vie de bureau.

A défaut d’appauvrir les plus hautes sommités de l’Etat, ce magistrat au palmarès impressionnant aura au moins enrichi la langue française …

« Le Canard enchaîné »  du 17/07/96

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :