1999 Recours en Grasse.

Le juge d’instruction de Grasse, Jean-Pierre Murciano a comparu le 20 déc.99 devant le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), siégeant en formation disciplinaire. Et franchement, il ne l’a pas volé.

On savait depuis longtemps que ce magistrat manquait à tous les usages de sa profession. Cet individu instruisait au pas de charge des dossiers politico-financiers mettant en cause des élus locaux. Une activité inamicale à l’égard de ses collègues dont la pondération et la sérénité risquaient d’être confondues avec de l’inaction.

Jean-Pierre Murciano serait bien avisé de prendre modèle sur le doyen des juges d’instruction de Paris, M.HUMETZ, qui a réfléchi six mois pleins sans entendre une seule fois un détenu qui a fini par être relâché par la cour d’assises. Ce magistrat n’est pas et ne sera pas poursuivi. La circonspection est une vertu.

Dernière incartade du juge Murciano, qui lui valu des poursuites disciplinaires : il a informé par lettre, Bernard Tapie et la juge Eva Joly de ce qu’un ancien cadre du Crédit Lyonnais racontait que la banque n’avait pas perdu d’argent dans l’affaire Adidas mais gagné 1,5 milliards sur le dos de Tapie. De quoi je me mêle ?

Sous prétexte d’aider la justice voilà un juge qui se prend pour un citoyen ordinaire, un vulgaire témoin, un grossier militant de la vérité. Si l’on songe un instant à tous les magistrats qui ont eu connaissances de petites ou grandes infamies, et ont su, dignement, tenir leur langue, on mesure l’étendue de la faute du juge Murciano.

La ministre de la justice avait, un instant, envisagé de ne pas saisir le CSM. Mais la cour de cassation a eu l’occasion de se pencher sur cette affaire, et a affirmé qu’il s’agissait bien d’un « manquement à l’honneur ». Puisque la cour de cass’  l’affirme …

Du coup, il a bien fallu qu’Elisabeth GUIGOU accepte de défendre l’honneur des adeptes de la sieste et des partisans de la loi du silence.

« Le Canard enchaîné »  n° 4139 du 22/12/99

Publicités

Une Réponse to “1999 Recours en Grasse.”

  1. Margueritat Claude Says:

    Une profession qui se complaît dans sa médiocrité et ne veut surtout pas que l’on vienne perturber son train-train quotidien …

    Une garde des Sceaux qui n’a pas eu le courage d’envoyer paître ce petit monde, préférant sa tranquillité à un affrontement …

    En marge de cela, une magistrature qui se plaint d’être submergée de travail et qui n’hésite pas à perdre son temps dans ce genre de guignolade !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :