2008 La justice et la marine

Bernard Pisani est en train d’apprendre la patience requise pour toute personne qui ose demander des comptes à l’institution militaire. Son fils Sébastien, quartier-maître sur le « Charles-de-Gaulle », a été grièvement intoxiqué le 8 nov 2001 au cours d’une opération de routine sur les caisses des eaux usées. Après avoir respiré de l’hydrogène sulfuré, un gaz hautement toxique, il est tombé dans un coma profond et, sept ans après, il n’a toujours pas repris connaissance. Il est hospitalisé dans un établissement spécialisé.

Une procédure d’enquête a été engagée peu après son accident devant un juge d’instruction de Marseille. Lequel au bout d’un an, a demandé le renfort d’un collègue avant de quitter son poste et qu’un troisième juge écope du dossier. Cette activité trépidante du tribunal s’est traduite par la mise en examen de quatre gradés pour coups et blessures involontaires.

L’affaire ne sera jugée qu’en oct. 2008, sept ans après les faits !

Ils sont accusés d’avoir négligé le risque de sulfure d’hydrogène, d’avoir ignoré un message les alertant sur le sujet et, en conséquence, de n’avoir pas pris les mesures de sécurité nécessaires.

La chambre militaire du tribunal correctionnel de Marseille se montrera clémente :   – Relaxe pour les officiers supérieurs et peines de prison avec sursis (de 3 à 12 mois) et 1500€ d’amende pour  chacun des subalternes !

Sébastien Pisani victime des négligences, lui, est toujours dans le coma.

« Le Canard enchaîné » du 23/11/05 , « Le Point » du 17/11/08

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :