**2009 Le frère du chauffard est magistrat …

A Pornic, le 26 aout 2009 les pandores de Loire atlantique sont en embuscade lorsqu’une Kangoo passe en trombe : 79 km/h en pleine agglomération. Le Schumacher local est sommé de s’arrêter mais il appuie encore un peu sur le champignon et s’évanouit dans la nature. Il s’agit d’un « refus d’obtempérer » caractérisé.

Aussi, quand, peu de temps après, les gendarmes revoient leur conducteur fou au volant d’une Méhari, ils ne lui laissent aucune chance. Le bonhomme est interpellé et placé en garde à vue à la brigade de Pornic, à la demande du substitut de permanence de St-Nazaire. Le voilà mal parti, lui et son permis de conduire.

Seulement, lors de son audition, le « contrevenant » , restaurateur de son état, glisse dans la conversation qu’il va parler de tout cela à son frère. Etonnement des gendarmes : pourquoi son frère ?

Parce que le frangin s’appelle Jean-Marie HUET, ancien procureur de Nantes et membre éminent de l’Observatoire national de la délinquance. Ce magistrat avait, en 1986, confié au « Figaro », à propos des infractions routières, tout le bien qu’il pensait d’une juste sanction à l’égard des chauffards. Il occupe aujourd’hui au ministère de la Justice le poste clé  de directeur des affaires criminelles et des grâces.

A la lecture d’un tel CV, le parquet de St-Nazaire a pris la décision qui s’imposait comme le notent les gendarmes :

Extrait du télex envoyé, le 27/08/09 par le groupement de gendarmerie de St-Herblain (44), après la mise en garde à vue d’Alain Huet, frère d’un proche collaborateur de MAM.

« Objet: Interpellation du frère d’un collaborateur du Ministre de la Justice.

Le parquet de St-Nazaire demande que la procédure lui soit transmise sous pli fermé. Un classement sans suite est déjà décidé par l’autorité judiciaire. »

L’autorité judiciaire, dans sa grande sagesse, a donc choisi de classer sans suite cette affaire …

« Le Canard enchaîné »   n°4640   du 30/09/09   d’après Brigitte Rossigneux.

Étiquettes : , , , , , , , ,

3 Réponses to “**2009 Le frère du chauffard est magistrat …”

  1. denidejustice Says:

    Cette affaire est citée dans la « Lettre ouverte à ceux qui feignent de croire en l’indépendance du parquet » du Syndicat de la magistrature 19/10/2009.

  2. Margueritat Claude Says:

    Dans cette affaire deux magistrats sont coupables:

    En tout premier lieu le procureur de St-Nazaire,dont nous aimerions connaître le nom qui classe sans suite. L’éthique, la déontologie, son serment de magistrat, il s’en bat l’oeil (d’autres diront « il s’en bat les couilles »: c’est moins élégant mais cela parle mieux aux citoyens …)

    En second lieu le frère du chauffard qui aurait dû intervenir pour que son statut de haut-magistrat ne puisse être pris en compte? Cela eût été tout à son honneur. Mais lui aussi, l’éthique, la morale, il s’en bat … ce que vous voudrez…

  3. denidejustice Says:

    On nous fait savoir que le procureur de St-Nazaire était alors « une procureure » : Florence LECOQ procureur de St-Nazaire nommée par décret du 28 avril 2008.
    Par conséquent elle ne pouvait s’en battre les couilles… mai seulement l’oeil!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :