2003 Des juges pas pressés …

Comme deux de ses voisines, René a été cambriolé en mai 1995 par une bande de lascars qui sera arrêtée en septembre de la même année.

Le 30 janvier 2003, près de huit ans après les faits,  » l’instruction éclair » est bouclée et le jugement rendu par la cour d’appel de de Rennes.

Condamnés à verser des dommages et intérêts, les cambrioleurs ne disposent que de maigres ressources pour indemniser leurs victimes. Le juge de l’application des peines de Saint-Nazaire a donc échelonné le paiement des indemnités. Mais de façon assez croquignolesque: dans sa grande mansuétude, le juge a octroyé à René qui doit au total percevoir 3059 euros, un remboursement de 10 euros par mois, soit un paiement échelonné sur … vingt-cinq ans ! Ses voisines sont plus chanceuses : elles ne devront poireauter que vingt-trois ans …

« Le Canard enchaîné »    n°4294   du 12/02/2003        Jérôme Canard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :