2007 Chien de cachot !

A la prison de Fleury-Mérogis, les mitards (ou quartiers disciplinaires) laissent aux détenus punis une « surface de déambulation de 4,15 m2 », dûment mesurée par un huissier architecte à la demande de l’Observatoire international des prisons (OIP).       » La personne se retrouve donc maintenue, 23 heures sur 24, pour une durée pouvant atteindre un mois et demi, dans une situation qui s’apparente à celle d’une bête en cage » dénonce l’association dans une lettre au directeur de la prison.

Comparaison judicieuse, l’OIP a relevé que « la surface minimale fixée par la réglementation pour la détention de chiens de chenil est de 5 m2 par animal ».  Soit 0,85 m2 de plus pour un chien que pour un prisonnier …

Il y a comme un os …

« Le Canard  enchaîné »   n° 4533   du 12/09/07

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :