2007 Navré madame le procureur

Tribunal de Paris

« Bonjour! » salue gentiment Souari, 20 ans, agent d’entretien. Il y a quinze jours, il a conduit sans permis ni assurance. Sa voiture a été confisquée, placée sous scellés, mais laissée devant chez lui. Il l’a vendue à sa cousine Nadia. Le voilà dans le box pour escroquerie et bris de scellés: « Pi voilà, je sors de garde à vue, pi voilà, ils me rendent la carte grise et tout, pi voilà la voiture, y avait rien dessus même pas un sabot ! Je savais pas que je pouvais pas la vendre ! – Monsieur, vous avez bien signé un papier en sortant de garde à vue ! C’était marqué, que la voiture était sous scellés. Bon, il est vrai qu’entre signer et lire …  – Ah, ça ! Quand les flics ils me disent « signe », je signe, mais lire j’ai jamais su. » Le juge se tourne alors vers la cousine : « Et vous, Madame, pourquoi avoir porté plainte pour escroquerie ? – Ben c’est ce qu’ils m’ont dit au commissariat: c’est un escroc ! – C’est pas ça un escroc ! glapit Souari. Un escroc ça prend les 1000 euros et ça donne pas la voiture ! »

« Monsieur ! Vous n’allez pas donner un cours de droit au tribunal! » intervient la procureure. « Le bris de scellés montre un total mépris de la justice » qui selon elle, vaut « douze mois, dont six avec sursis, et un mandat de dépôt ». Les juges écarquillent les yeux et l’avocate s’égosille : « Hein ? Quoi ? Avec un casier vierge ! Alors qu’il n’a rien compris de rien ! » Relaxe pour la prétendue escroquerie, 150 euros d’amende pour le bris de scellés.

Lui succède Boubacar . « Prison ferme » requiert la proc’ contre Boubacar, clochard, sans papiers, déjà condamné, arrêté parcequ’il dormait par terre Gare du Nord. « Interpellé sans aucune justification, procédure annulée, vous êtes libéré, Monsieur! » Comme un champion, Boubacar lève les bras au ciel : « Merci infiniment, monsieur le Président ! Oh, la, la! Merci tout le monde! »

Et ça continue. « Six à huit mois ferme! » réclame la proc’ contre Saïd, vieux toxico édenté, arrêté dans une cave, un sac de bouteilles à ses pieds. « Un mois ! » répondra le président.

Les heures passent. On ne comprend plus rien aux réquisitions de la proc’. Les avocats, insolents, font tourner leur index sur leur tempe …

« Trois mois ferme ! » réclame la proc contre Igor, casier vierge, qui a mis la main aux fesses de deux femmes. « Du sursis » requiert-elle pour Sergueï qui tabasse sa femme et lui a perforé le tympan d’un coup de poing. Sursis pour tous les deux avec mise à l’épreuve tempère  le juge.

Autre affaire. « Un mois » décide le juge contre huit requis par la proc’ qui proteste : « Monsieur le présicdent j’avais demandé une interdiction du territoire ! – Navré Madame le procureur, dit le juge avec un petit rictus, mais mon ordinateur l’a refusé! »


« Le Canard enchaîné »   n° 4529    du  15/08/07     rapporté par Dominique Simonnot

Publicités

Une Réponse to “2007 Navré madame le procureur”

  1. denidejustice Says:

    Que peuvent faire les citoyens contre ce genre de proc’ dont les réquisitions amènent à s’interroger sur son bon sens et sa dangerosité ?
    Sans les saines réactions du président (et de tels présidents sont rares) tous ces pauvres types se retrouvaient en taule !

    Comme on aimerait la même rigueur pour tous ces voyous de politiciens qui multiplient les abus de biens sociaux et autres délits alors qu’ils sont déjà grassement payés par nos impôts pour une qualité de travail plus que douteuse…

    Mais pour cela il faudrait des procs’ avec du courage, du tempérament ! Pas cette magistrature que l’on dit à tort « debout » alors qu’elle est le plus souvent « couchée » devant le pouvoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :