1970-2008 Gabriel Bestard : « M. Classement »

Gabriel BESTARD : le prototype du proc’ larbin du pouvoir en place.

En raison de ses nuisances, nous avons décidé de lui réserver un billet particulier retraçant sa carrière. Les citoyens qui auraient été victimes d’un deni de justice de la part de ce proc’ sont invités à nous conter leur affaire. Il faut que ce triste individu reste dans l’histoire pour ce qu’il a été : un traître à la Nation!

Gabriel BESTARD a effectué la totalité de sa carrière comme procureur.

Il sera successivement proc de la République à Chalons-sur-Marne, Pau et Rouen.

En 1995 il sera nommé proc’ à Paris par le garde des Sceaux Jacques TOUBON et y restera en poste jusqu’en 1998.

Pendant cette période, il classera un certain nombre d’affaires, ce qui lui vaudra son titre de « Monsieur Classement ».

Dans la seule année 1996:

– l’affaire de l’appartement rue du Bac de Jacques Chirac.

– l’affaire du HLM du fils Tiberi.

– l’affaire des domestiques payés par le Mairie de Paris  des anciens ministres Camille Cabana  et Robert Pandraud.

– l’affaire de l’appartement d’Alain Juppé.

En 1998 il est nommé procureur général près de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence où il continuera de se distinguer avec :

– l’affaire Antoine Talens et les graves dérives du tribunal de commerce de Tarascon.

Il aura également un attitude indigne à propos de l’affaire du juge franc-maçon ripoux Jean-Paul RENARD, avant de retourner sa veste. Car le procureur de Nice, Eric de Montgolfier avait raison quand il dénonçait les « dysfonctionnements » du système judiciaire de Nice.

à complèter

« Denidejustice »   le 31/08/09

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :