2008 Outreau : l’avenir du proc’ Gérard Lesigne.

Sauvé par le corporatisme judiciaire ! Et promu …

En juillet 2006 le ministre de l’époque, Pascal CLEMENT, avait souhaite la comparution du proc’ de Boulogne sur mer Gérard LESIGNE  devant la commission du CSM chargée de juger les magistrats du parquet, estimant que ses « insuffisances » dans le suivi du dossier instruit par le juge Burgaud constituaient des « atteintes au devoir de loyauté et de rigueur d’un magistrat ».

Il est notamment reproché au proc’ d’avoir insuffisamment informé le parquet général de Douai (Nord) sur le dossier et d’avoir « accrédité l’existence d’un réseau de pédophilie aux dimensions internationales » ayant des ramifications en Belgique  sans preuves solides corroborant cette thèse.

Rappel: Dix-sept personnes avaient été traduites devant les assises pour avoir participé à des abus sexuels sur mineurs. Treize seront finalement mises hors de cause dont sept lors du premier procès en 2004 et six autres en appel l’année suivante.

Le 22 mai après trois jours d’audience pendant lesquels LESIGNE a  reçu le soutien d’une demi-douzaine de collègues magistrats, le directeur des  services judiciaires, Léonard Bernard de la Gatinais a demandé le « retrait des fonctions » de procureur Boulogne assorti d’un « déplacement d’office ». Une telle sanction constitue le troisième degré par ordre croissant d’une échelle de neuf sanctions  – allant de la réprimande à la révocation – que peut prononcer le CSM.

« AFP »  18/07/08 et « L’Express » 18/07/08  d’après …

Gérard LESIGNE exercera désormais à Caen en tant que substitut du procureur général de la cour d’appel.  En juillet 2008, la garde des Sceaux avait demandé la mutation de l’exprocureur de Boulogne en raison de sa mauvaise gestion de l’affaire de pédophilie d’Outreau. Gérard LESIGNE assure pour sa part que cette nomination n’est pas une « mutation d’office » mais qu’elle était « conforme à ses souhaits ».

Le CSM, dans un avis transmis à Rachida DATI avait conclu qu’il n’y avait pas matière à sanctionner… En d’autres termes ce procureur incompétent est innocent !

« Cette comparution devant le CSM était un test. Avec cet avis les Français ont compris que la justice ne voulait pas revoir son fonctionnement. » déclarera, écoeuré,  l’abbé Dominique Wiel incarcéré puis innocenté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :