2006 Un juge d’expérience

Le juge des libertés et de la détention de Boulogne-sur-mer, Maurice MARLIERE, est sans nul doute l’un des magistrats qui ont le plus oeuvré dans l’ombre de Fabrice BURGAUD. L’une des acquittées a expliqué aux députés que, face à ce juge des libertés, tout semblait joué d’avance tant l’entente était parfaite avec le ma&gistrat instr’ucteur.

Avec régularité et constance, à quelques rares exceptions près, les demandes d’incarcération présentées par le juge BURGAUD, et soutenues par le parquet, ont été satisfaites. La commission d’enquête auditionnera ce juge des libertés et elle sera peut-être conduite à s’intéresser à un petit article publié le 05/03/97 dans « Le Canard », et dont le héros n’était autre que Maurice MARLIERE. A l’époque juge à La Roche-sur-Yon, ce magistrat était précipitamment parti pour d’autres cieux lointains: Fort de France.

C’est qu’à deux reprises il avait été surpris, à la sortie d’une grande surface « porteur d’articles impayés » comme on dit quand on ne veut blesser personne. Le cas n’est pas pendable, mais un peu gênant quand on doit siéger en correctionnelle et juger des « vols à l’étalage » comme on dit quand on veut se montrer sévère.

L’affaire s’est arrangée, sans poursuites ni pénales ni même disciplinaires. Et après cinq ans passés à la Martinique, le magistrat étourdi est revenu comme vice-président à Boulogne-sur-mer où il a pu donner la pleine mesure de son talent.

« Le Canard enchaîné »   n° 4450    du 08/02/06

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :