2000 La justice incarcère plus vite que son ombre

Pas d’aveux (à la date du 09/05/00 en tous cas). Pas de preuves matérielles ou de témoignage sur la participation des intéressés à l’attentat meurtrier de Quévert près de Dinan.

N’empêche, « Le Monde » (09/05/00) nous l’apprend : en faisant incarcérer cinq militants nationalistes bretons, « les enquêteurs estiment avoir démantelé le noyau dur de l’activisme » régional.

Mieux : trois des détenus sont explicitement mis en examen pour « destruction de biens avec explosifs ayant entraîné la mort ». C’est-à-dire que dans les conditions brumeuses que l’on vient d’indiquer ils sont directement poursuivis pour l’assassinat de la jeune employée du McDo.

Il y a apparemment plus rapide qu’un activiste breton. C’est un enquêteur chargé de le traquer.

« Le Monde » du 09/05/00 et « Le Canard enchaîné » du 10/05/00.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :