2008 Le proc s’en tape !

Tribunal de Paris.

L’avocate s’angoisse:  » C’est la cata ! Mon client a balancé deux dealers, il se retrouve dans le box avec eux ! «  Une consoeur confirme : « Il s’est bien fait avoir ! Les flics lui avaient promis que son nom n’apparaîtrait pas s’il coopérait. » Une fille chuchote : « Je suis sa femme, vous avez vu ces types dans la salle ? Regardez pas tout de suite ! Il va se faire tuer et nous aussi. »

Les cas de Mouloud et Rachid les dealers et celui de Karim le consommateur sont examinés successivement : quinze mois pour pour les deux premiers, quatre ans dont six mois ferme pour Karim.

L’avocate intervient auprès du proc’:  » Par pitié faites qu’ils ne soient pas dans la même maison d’arrêt. » La greffière s’affole à son tour : « Monsieur le Procureur, et la prison, on les envoie où ?  –  Je n’y peux rien  … s’en fiche le jeune proc’, l’administration pénitentiaire fait ce qu’elle veut … »

Renseignement pris le lendemain, balance et balancés étaient dans la même maison d’arrêt, tout près les uns des autres. Sur la fiche, où les magistrats n’ont qu’à cocher « ne pas incarcérer ensemble », il n’y avait rien.

« C’est minable ! a grondé un responsable de la pénitentiaire, on les sépare immédiatement ! »

« Le Canard enchaîné »   n° 4584   du 03/09/08    d’après  D.S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :