*2005 Un témoignage mordant.

Chargé d’en quêter sur un homicide volontaire, le juge d’instruction Patrick GACHON du TGI d’Orléans avait organisé une confrontation entre un chien et une personne mise en examen.

Le procès verbal, dressé le plus sérieusement du monde par la greffière, la 19/12/05 en fait foi. « Ce jour à 11h20, faisons venir en notre cabinet le chien Nash appartenant à (suit le nom de la victime) et qui a été blessé dans la nuit des faits. »

Après avoir isolé Nash dans son bureau, le juge fit défiler devant le toutou quelques magistrats, policiers et fonctionnaires, histoire de tester les réactions de l’animal. Puis il demanda au suspect d’entrer. Le juge dut s’avouer vaincu : « Nous constatons que le chien n’a aucune réaction particulière lorsqu’il est mis en présence du mis en examen. »

Ce témoignage décisif a fait l’objet d’ « un enregistrement audiovisuel », joint au dossier. les jurés de la cour d’assise auront ainsi un os à ronger…

« Le Canard enchaîné »   n° 4586  du 17/09/08 d’après un art. signé H.L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :