*2007 Envol de preuves au pôle financier

Désordre judiciaire.

Un carton de scellés relatifs à l’affaire Bédier et qui se trouvait dans une pièce sécurisée, nous dit-on, vient de disparaître du pôle financier du tribunal de Paris. Deux agents de l’Inspection générale des services judiciaires ainsi que deux autres de l’inspection des greffes enquêtent pour tenter d’éclaircir le mystère. Dans les tribunaux, les greffes sont chargés de la gestion des scellés.

Ex-secrétaire d’Etat aux « programmes immobiliers de la justice » Pierre Bédier a été condamné , en décembre 2006, pour corruption passive. Et cette évaporation de documents pourrait perturber son prochain procès en appel.

Interrogé par l’AFP, l’avocat de Pierre Bédier, Me Olivier Shnerb a affirmé : « Il n’y a rien dans ce dossier, aucun élément à charge. Donc je ne vois pas ce qui aurait pu disparaître ».

Cet « incident » rappelle le vol en 1997 des scellés de l’affaire Elf, dans les bureaux de la brigade financière.

Tout rapprochement entre les deux évènements relèverait bien sûr de la mauvaise foi.

« Le Canard enchaîné » n°4502 du 07/02/07    d’après …


Advertisements

Étiquettes : , ,

2 Réponses to “*2007 Envol de preuves au pôle financier”

  1. denidejustice Says:

    Malgré son « dossier « sans aucun élément à charge », Pierre Bédier sera condamné à 18 mois de prisons avec sursis, 50 000 euros d’amende et trois ans de privation de ses droits civiques pour avoir touché des pots de vin de la part d’un entrepreneur en nettoyage en échange de l’attribution de marchés à Mantes-la-Jolie, ville dont il était maire.

    Bien que nous soyons en marge de l’objet de ce site rappelons que ce minable cumulard d’un siège de député a perçu pendant la durée de son mandat près de 7000 € par mois et bénéficié de multiples avantages tels que: – accès gratuit en 1ère classe sur de réseau SNCF, – taxis gratuits à Paris, – quotas de déplacement aériens, – mise à disposition d’un parc automobile, – lignes téléphonique et courrier gratuits, – allocation d’aide au retour à l’emploi pour assurer un un revenu brut mensuel égal à l’indemnité parlementaire de base, – prêts d’aide au logement, etc… sans oublier le crédit mensuel de 8949 € destiné à un complément de rémunération de collaborateurs et que nombre de députés gardent par devers eux …

    Tout cela pour quel travail ?
    Un travail nul : – zéro intervention en séances, – zéro intervention en commission, – zéro rapport, – zéro proposition de loi, – zéro question !

    Dans une vraie démocratie, un tel comportement devrait être sanctionné par une restitution de sommes indûment versées !

    « Agora vox » d’après …

  2. MARGUERITAT Claude Says:

    Dans les tribunaux les greffes sont chargés de la gestion des scellés.
    Ce carton de scellés se trouvait dans une pièce sécurisée du Pôle financier de Paris.

    Comment ont-ils pu disparaître sans des complicités ?

    Deux inspecteurs de l’inspection des services judiciaires et deux autres de l’inspection des greffes ont été désignés pour éclaircir cette affaire. Quelles furent leurs conclusions ? La faute au greffier ? La faute au magistrat instructeur ?

    Dans d’autres affaires, la justice trouve toujours un coupable (vrai ou pas). Ici : rien ! C’est le foutoir et il n’y a pas de responsable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :