2006 Nettoyage d’hiver pour Chirac.

A quelques mois de la présidentielle, le procureur général de Paris, Laurent LEMESLE, joue la fée du logis. Ancien conseiller technique chargé de la justice à l’Elysée, LEMESLE passe le balai partout. Il a entrepris d’envoyer à la poubelle les dossiers judiciaires qui menacent le Président. Comme l’avait aimablement rappelé Sarko (qui convoitait la place …) « les poursuites judiciaires peuvent reprendre contre Chirac dès la fin de son mandat ».

Le parquet général a ainsi requis le 08/12/06, devant la chambre d’ l’instruction, l’annulation de l’affaire dite des « chargés de mission de la Mairie de Paris ». Ce dossier est l’un de ceux qui pèsent sur l’avenir judiciaire de Chirac. L’enquête l’a démontré : l’ancien maire de Paris avait fait payer par l’Hôtel de Ville les salaires des personnes chargées d’animer à Ussel (Corrèze) sa permanence de député du cru.

Chirac intouchable à perpet’.

Et ceci sans oublier les traitements de quelques bons amis de Jacques et de Bernadette, qui étaient pris en charge par la Mairie sans travail en contre-partie.

Pour le moment, quatre anciens directeurs de cabinet du maire Chirac ont été mis en examen pour « détournement de fonds publics ». Mais le parquet général a trouvé une astuce pour faire déclarer toutes ces poursuites nulles et non avenues.

S’appuyant sur la législation en vigueur au moment des faits, LEMESLE et ses collaborateurs ont expliqué à la chambre de l’instruction que les directeurs de cabinet – et a fortiori Chirac – ne pouvaient pas être accusés de détournement de fonds publics. La démonstration est simple : ces personnages n’avaient pas, à l’époque, le statut légal de « comptable public », et ne pouvaient donc pas « manipuler » les fonds publics et encore moins les détourner, CQFD !

Comble de l’absurde : à suivre jusqu’au bout la logique du parquet général, seul l’agent du Trésor qui a signé les ordres de paiement de ces salaires, pourrait, lui, être poursuivi. Bien entendu, ce raisonnement tient de la fiction juridique. Mais la chambre d’accusation pourrait très bien le valider, quand elle rendra son arrêt le 16 février 2007. (affaire à suivre …)

Comme si Chirac était du genre à faire payer son modeste fonctionnaire du Trésor à sa place … Ce serait bien la première fois …

« Le Canard enchaîné » n° 4495 du 20/12/06 d’après le …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :