1993 La fouille à corps et à cri.

Deux affaires en parallèle …

D’une part…

Le 29 juin, Tarcem Taqi, sortant d’un restaurant de Belleville, se retrouve plaqué au sol, menotté, piétiné à coeur joie, tabassé avec tant de zèle qu’il faut le conduire aux urgences de l’hôpital St-Antoine. Où la matraque pleut à nouveau avec des injures racistes. Son crime est d’avoir oublié ses papiers.

Il a été châtié de son audace par une plainte évidemment déposée contre lui pour « coups et blessures volontaires sur agent de la force publique, outrage et rébellion ».

Mais il est propriétaire d’une galerie d’art, fils de l’ancien délégué permanent des Emirats arabes unis auprès de l’Unesco, et à ce titre titulaire d’un double passeport assez chic, il faut le reconnaître: il est bahreïno-français.

Le brigadier Francis Catry, qui l’a agressé, vient d’en être placé sous mandat de dépôt.

D’autre part …

José Etienne n’a pas eu cette chance. A 23 ans, il n’est que directeur d’un centre de vacances habitant Villetaneuse. Insulté et bastonné, lui, pour être tombé sur un contrôle le soir de la Fête de la musique. Il faut dire que sa mère est bretonne mais son père guadeloupéen.

Conclusion: un revolver sur la tête. « Si tu bouges, je te fais péter ta putain de cervelle de negro. » A lui la police des polices, l’IGS, a fortement déconseillé de porter plainte malgré les bleus, les plaies, les bosses: « ça se retournerait contre vous à un moment ou à un autre. »

Et le policier frappeur, à notre connaissance n’a pas été inquiété…

« Le Canard enchaîné » n° 3794  du  14/07/1993 extrait d’un article de Bernard Thomas

Publicités

Une Réponse to “1993 La fouille à corps et à cri.”

  1. denidejustice Says:

    Les personnes bien informées ont tendance à dire que ce genre de violences qui relevait jusqu’aux réformes Pasqua d’une sale manie occasionnelle, prend des allures de routine.

    Compte tenu de la personnalité du sieur Pasqua, rien d’étonnant à tout cela ! Un type qui traîne derrière lui un certain nombre de casseroles et qui a réussi à échapper à la justice par divers artifices …
    L’ère Chirac aura été le règne des voyous ! C’est sans aucun doute ce que retiendra l’Histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :