2006 La PAF tue pour embarquer un clandestin !

Le procès des trois policiers de la Police de l’air et des frontières (PAF) qui ont maltraité à mort, Getu Hagos, 25 ans, sans papiers, décédé le 18 janv. 2003 lors d’un embarquement forcé dans un vol pour l’Afrique du Sud, s’est tenu devant la chambre correctionnelle du TGI de Bobigny. Le jugement sera mis en délibéré jusqu’au 23 nov.2006. Les policiers ont reconnu à l’audience avoir menotté et entravé le clandestin aux genoux et aux chevilles avec du scotch pour le faire monter dans l’avion, avant de le maintenir « en position penchée ». Le policiers ont recouru alors à la technique du « pliage » enseignée à l’école de police, une forme de torture légère (compression du thorax, pliage du tronc et garottage des membres). Trois membres de l’équipage ont témoigné que deux des policiers s’étaient assis sur Getu Hagos, alors qu’il était couché, afin d’étouffer ses cris et ceci pendant 20 minutes. Grande indulgence du ministère public qui requiert une vague peine de prison (sans durée précisée)  contre deux des policiers jugés pour « homicide involontaire ».

Finalement un seul des policiers sera condamné à 6 mois de prison avec sursis la peine n’étant pas inscrite au casier judiciaire, ce qui lui permettra de rester dans la police … où il pourra poursuivre ses brutalités avec un peu plus de précautions …

Trois observations: 1) En cas de refus obstiné d’embarquer d’un clandestin, les policiers ne sont pas sans ignorer qu’ils peuvent engager une procédure de poursuite « pour refus d’embarquer ». 2) Une autopsie permettra de constater que Getu Hagos était en bon état de santé. 3) Getu Hagos avait été débouté de sa demande d’asile politique. Il est mort dans la prétendue patrie des droits de l’homme où la peine de mort est abolie depuis 1981…

« Fil info France « Chronique judiciaire de Pascal Mourot du 02/10/06    d’après …

Advertisements

Une Réponse to “2006 La PAF tue pour embarquer un clandestin !”

  1. denidejustice Says:

    Selon Amnesty international: « Il faut mener une enquête complète et impartiale sur les morts survenues lors d’expulsions forcées à Roissy. »

    Deux personnes sont mortes en l’espace de quinze jours:
    1) Ricardo Barrientos ressortissant argentin décédé le 30/12/2002 à bord d’un avion en partance pour Buenos aires.
    2) Getu Hagos ressortissant somalien décédé le 16/01/2003 dans des conditions douteuses.

    « Selon les spécialistes de l’asphyxie posturale, cette technique du « pliage » utilisée dans les deux cas empêche la victime de respirer (le seul fait d’avoir les mains menottées dans le dos diminue la capacité à respirer) et peut mener aux accidents ci-dessus si on exerce une pression importante sur son dos. »

    Dans les deux cas c’est la même technique qui a été utilisée…

    Dans un courrier Amnesty international demande au gouvernement français si les procédures actuellement appliquées sont bien conformes aux recommandations formulées par le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants.

    Pour notre part, nous considérons que la magistrature française porte une grande part de responsabilité de par son ignorance de ces recommandations et sa trop grande mansuétude à l’égard des policiers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :