*2009 Valse avec les procs

Dans sa bouleversante interview à l’ « Obs » Sarko a opéré un virage à 360° à propos des procureurs : « Je suis tout prêt à discuter de l’indépendance des parquets (…) Je vous rassure, dans le cadre de son activité d’enquête, le parquet doit être totalement libre. »

Belle volte-face de la part d’un président qui nomme à sa guise les procs qui lui plaisent – dont son ami le proc’ Philippe COURROYE -, s’asseyant joyeusement sur les avis défavorables du Conseil supérieur de la magistrature.

Mais voilà, Sarko – devenu le grand européen que l’on sait – est bien obligé de tenir compte des coups sévères portés à sa justice par les institutions de l’Union européenne. « Le procureur de la République n’est pas « une autorité judiciaire » (…) Il lui manque en particulier l’indépendance à l’égard du pouvoir exécutif » a jugé la cour de Strabourg. « Les procureurs doivent pouvoir exercer leurs fonctions indépendamment de toute ingérence politique » à renchéri en juin, le Conseil de l’Europe.

Quelle leçon ! Sans compter l’angoissante attente d’une décision de la Grande Chambre de la Cour européenne sur le sujet.

« Si l’Europe nous oblige, on le fera … » s’est résigné l’Elysée.

Quant à Michèle ALLIOT-MARIE, elle a déclaré, le 5 juillet sur Europe 1 : « Les procureurs sont des magistrats et ils resteront des magistrats (…) » Avec des analyses aussi puissantes, même plus besoin d’Europe !

« Le Canard enchaîné »   n° 4628  du 08/07/2009 art. de D. S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :