2004 Inéligible et candidate …

Candidate à sa propre succession au conseil régional de la Guadeloupe, Lucette Michaux-Chevry, soixante quatorze ans, indéfectible groupie de Chirac, est inéligible. Condamnée le 25 nov. 2002 à 20000 euros d’amende pour « favoritisme », elle a fait appel, puis s’est désistée, ce qui a rendu sa condamnation définitive le 1er avril 2003.

Or suivant la loi appliquée à Juppé, Lucette se retrouve ainsi privée de ses droits électoraux et inéligible pour cinq ans. Mais miracle,  onze mois plus tard, Lucette peut se présenter aux élections.

Le préfet, Dominique Vian, qui a devoir de vérifier les candidatures et les rejeter au besoin, est alerté. Après trois jours de réflexion, ce haut fonctionnaire ose répondre: « Je ne dispose d’aucune pièce permettant de contester l’inscription de l’intéressée sur la liste électorale de Basse-Terre. »

Explication : Michaux-Chevry bénéficie toujours d’un casier judiciaire vierge. Pour un voleur de poule ou de scooter, l’inscription d’une condamnation c’est nettement plus long.

PERBEN, le garde des Sceaux, bien entendu, n’a rien vu.

Sarkozy est allé sur place soutenir « à la demande de Chirac » la candidate inéligible.

La tolérance zéro, c’est pour tout le monde, mais pas pour l’UMP.

« Le Canard enchaîné »  n°4349  du 03/03/2004

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :