1999 La Juge « se shoote » …

En 1999, une juge du siège en dépendance aux amphétamines , fabrique des fausses ordonnances à partir d’un imprimé portant l’en-tête d’un hôpital !

Elle ne sera sanctionnée que par une mutation avec abaissement d’un échelon = sanction disciplinaire.

Aucune sanction pénale ! Aucune injonction à se soigner !

« Le Point » n° 1628   du  18/01/2007  d’après une info. tirée de  « Ces juges qui dérapent ».

Publicités

Une Réponse to “1999 La Juge « se shoote » …”

  1. denidejustice Says:

    Et quand elle était en manque, la juge, elle était comment ? Lucide pour apprécier les argumentations des parties ? Hargneuse ?
    Et quand elle avait sa dose ? Elle planait au-dessus des prévenus et de ses dossiers ?

    Combien d’affaires bâclées ? Vous le savez Messieurs les magistrats du CSM ? Cela vous intéresse ou vous n’en avez que faire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :