**2003 Blanchiment d’argent, recel d’abus de biens sociaux (juge JL.Voirain)

L’ancien premier substitut du tribunal de Bobigny, Jean-Louis VOIRAIN, est mis en examen pour « blanchiment aggravé, recel d’abus de biens sociaux, détournements d’actifs, corruption passive et trafic d’influence passif » dans le cadre d’une enquête pénale (instruction concernant un réseau de blanchiment entre la France et l’Israël) .

Ecroué le 11 févr.,  il est sorti de prison le 10 oct.2003 après 8 mois de détention provisoire.

Qu’un magistrat de son rang en poste dans l’un des tribunaux les plus importants de France ait pu se livrer à des exactions dans être inquiété par sa hiérarchie ni par ses ministres de tutelle laisse pantois.

D’autant que Jean-Louis VOIRAIN n’est pas, à proprement parler,  inconnu des services de la justice:

– Alors qu’il est substitut à Meaux, entre 1976 et 1986, il est une première fois soupçonné d’avoir tiré d’affaire une société engluée dans les ennuis judiciaires. Une procédure disciplinaire est ouverte à son encontre, qui sera vite abandonnée. Ses explications suffisent à convaincre ses pairs de sa bonne foi…

– En 1999, son nom est cité dans l’affaire de détournement de fonds de la Mutuelle nationale des étudiants de France (MNEF). Là encore, les deux juges qui l’interrogent l’exonèrent sur son seul témoignage. L’alerte a été chaude. Le dossier s’alourdit.

Les élus comme les magistrats qu’il a connus en conviennent : l’impunité dont ce fonctionnaire a bénéficié durant ces années ne s’explique que par ses engagements politiques. …

Extrait d’un commentaire (signé Alex) de la chronique judiciaire « La chute » de Pascale Robert-Diard (chroniqueuse judiciaire  « Le Monde ») du 15/04/2008

Étiquettes : , ,

2 Réponses to “**2003 Blanchiment d’argent, recel d’abus de biens sociaux (juge JL.Voirain)”

  1. denidejustice Says:

    L’ancien procureur adjoint du TGI de Bobigny a été condamné en décembre 2008 à 3 ans d’emprisonnement dont 20 mois ferme et 30000 euros d’amende pour corruption dans cette affaire dites du « SENTIER 2 » (une vaste affaire de blanchiment entre la France et l’Israel impliquant plusieurs banques dont la Société marseillaise de crédit et la National Bank of Pakistan qui seront condamnées).
    Jean-Louis VOIRAIN qui avait déjà passé huit mois en détention provisoire en 2003 et avait été révoqué de la magistrature en 2004 a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Paris des délits de corruption et de trafic d’influence.
    Il était poursuivi pour avoir touché des enveloppes contenant des espèces en échange de la « protection juridique », ses conseils et interventions dispensés

  2. denidejustice Says:

    L’ancien procureur adjoint du TGI de Bobigny a été condamné en décembre 2008 à 3 ans d’emprisonnement dont 20 mois ferme et 30000 euros d’amende pour corruption dans cette affaire dites du « SENTIER 2 » (une vaste affaire de blanchiment entre la France et l’Israel impliquant plusieurs banques dont la Société marseillaise de crédit et la National Bank of Pakistan qui seront condamnées).
    Jean-Louis VOIRAIN qui avait déjà passé huit mois en détention provisoire en 2003 et avait été révoqué de la magistrature en 2004 a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Paris des délits de corruption et de trafic d’influence.
    Il était poursuivi pour avoir touché des enveloppes contenant des espèces en échange de la « protection juridique », ses conseils et interventions dispensés aux animateurs d’un des réseaux de blanchiment en cause dans ce procès. (Nouvel OBS.Com 11/12/2008)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :