*2001 Mantes pas très jolie !(affaire Youssef Khaïf)

Un policier peut tuer d’une balle dans la nuque un homme en fuite et être acquitté ! C’est la leçon du verdict prononcé par la cour d’assises des Yvelines présidée par  Suzanne MULLER, au terme d’un marathon judiciaire de dix ans.

Le 9 juin 1991, à Mantes-la-jolie, le gardien de la paix Pascal Hiblot tirait sur Youssef Khaïf, 23 ans, qui, au volant d’une voiture volée, franchissait un barrage de police.

Quelques minutes plus tôt, une autre voiture avait mortellement fauché une collègue de Hiblot nommée Marie-Christine Baillet. Très choqué, Hiblot, était-il pour autant en légitime défense ? L’avocat général a écarté cette hypothèse et a demandé une « peine de principe, une peine de sursis ».

Même pas ! Les jurés ont prononcé l’acquittement, à la grande jubilation de Bruno Mégret et d’une escouade d’extrême droite venus soutenir le policier.

(Pourtant le policier avait été renvoyé devant la cour d’assises de Yvelines justement parce que ni la légitime défense ni l’état de nécessité évoqués le 24 juillet 1998, n’avaient pu, croyait-on, être pu retenus à la lecture des faits.)

Malgré l’acquittement, il n’y a pas eu d’incidents les nuits suivantes à Mantes-la-jolie: « Nous nous attendions à une réaction plus violente » a déclaré un policier du coin soulagé.

Mais de la justice française on pouvait s’attendre à un verdict moins violent….

« Le Canard enchaîné »   n° 4223   du 03/10/2001 d’après un art. signé  F.P.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “*2001 Mantes pas très jolie !(affaire Youssef Khaïf)”

  1. Margueritat Claude Says:

    Il faut savoir qu’en cour d’assises, le président doit déclarer les débats clos, sans commentaire ni résumé de l’affaire.
    Les jurés au nombre de 9, tirés au sort parmi une liste de 23, avec la possibilité pour le ministère public d’en récuser 5.

    Les 3 magistrats de la cour et les 9 jurés se réunissent dans le chambre des délibérations. Ils délibèrent ensemble et votent à bulletin secret. Le verdict est donc théoriquement leur oeuvre commune.

    Mais chacun peut se faire une idée de la facilité de manipulation que peuvent avoir les trois magistrats sur de simples citoyens (déjà triés de par les 5 récusations possibles) impressionnés tant par l’affaire qu’ils ont à juger que par le cadre et la présence des magistrats …

    Pour moi il y a beaucoup d’hypocrisie dans cette procédure et la décision est avant tout celle des magistrats. Ce ne sera que très exceptionnellement qu’un des jurés aura assez de personnalité pour s’opposer aux magistrats.

    Comment peut-on dire qu’il y a « légitime défense » et « nécessité de tirer » quand la victime prend une balle dans la nuque ?

    Comment la présidente de la cour d’assises peut-elle, à l’issue de la délibération, annoncer:  » A la question : Pascal Hiblot est-il coupable d’avoir commis des violences ayant entraîné la mort avec l’usage de son arme : la réponse est non. »

    Et circulez y rien à voir ! Le grand guignol judiciaire est terminé !

    Sans pour autant accabler le policier compte-tenu des circonstances, un tel verdict est tout simplement dangereux pour la société !
    Il offre de beaux jours à tous les cow-boys de la police et de la gendarmerie …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :