2009 Les tonfa au tribunal de Marseille.

Dehors il y a un petit rassemblement: « Solidaires de Steve et Benjamin » et les entrées sont filtrées. Dedans, la présidente est nerveuse: « Monsieur l’Appariteur, que se passe-t-il? Où est le public ? Faites entrer et vite! »

Voilà donc Steve, enseignant-chercheur, et Benjamin, chômeur. « Le 19 mars, la manifestation contre la réforme des universités se termine, raconte la présidente, mais czertains restent, buvant, jouant de la musique, empêchant la circulation ! Les policiers leur demandent plusieurs fois de regagner le trottoir … -Pas sur ce ton ! proteste Steve. – Peu importe, monsieur ! Pourquoi ne pas obtempérer ! Le ton ne vous plaît pas ! On vous parle mal ? – Ils ont poussé ma petite amie, j’ai dit « Arrêtez », ils ont frappé à coups de matraque ! – ça c’est vous qui le dites ! » coupe la présidente.

Un policier s’avance: « Vous avez très bien relaté les faits, le félicite la présidente, vous deviez regrouper les gens sur le trottoir, mais certains ont volontairement cherché les problèmes …J’ai attrapé Steve par le bras, j’ai pris des coups ! Nous n’avions ni matraque, ni tonfa ! » Un second: « J’étais en protection, sans matraque ni tonfa … – Essayez d’être précis ! intervient le Procureur ! – Oh ! monsieur le Procureur ! », l’engueule la présidente.

L’avocat se lève et la présidente explose: « Quoi, Maître ? On ne va pas y passer l’après-midi ! – Pas grave, se venge le proc, moi aussi j’ai laissé mes questions dansd l’escalier … »

L’avocat regarde le policier: « Vos déclarations ne correspondent pas au PV que vous avez signé ! – C’est ça ! Les policiers mentent ! crie la présidente. Allez les témoins ! » Cinq manifestants prêtent serment. Des matraques ?  » Je pense … » , « J’en suis quasi sûr … » , J’en ai pris un coup … »

On appelle une belle brune, chef de la brigade anti-criminalité: « Aucune matraque ni tonfa, je suis formelle ! » L’avocate des policiers enquille: « Ils n’en avianet pas ! La preuve, les tonfas, ces armes terribles, ces mattraques en forme de T, ouvrent des plaies comme des rasoirs, et je ne vois  aucune blessure ! » Le proc est ironique: « On ne juge pas souvent des fils de bonne famille ! Mais on cobndamne tous les jours des voyous qui empêchent l’interpellation de dealers  … Pas le même monde, même raisonnement ! »

Amendes et dédommagement pour les policiers.

L’avocat des condamnés s’approche des juges: « Faites acter que madame, la chef des policiers, a déposé sans prêter serment…  – C’est encore la présidente qui décide ! se déchaîne la présidente. Partez, Maître, partez ! »

« Le Canard enchaîné »     n°4625   du   17/06/2009    Dominique Simonnot

Publicités

Une Réponse to “2009 Les tonfa au tribunal de Marseille.”

  1. denidejustice Says:

    Que dire ?
    Force n’est pas à la loi.
    Force est à une magistrature aux ordres, à une magistrature à la pensée simpliste:  » Un policier cela ne ment pas, cela ne peut mentir: c’est assermenté ! Circulez y a rien à voir! »

    Tant que ne se dirigeront vers l’ENM que de médiocres étudiants en droit, on entendra de tels propos dans les prétoires.

    Nous voulons le nom de cette magistrate !

    Pour que, même le proc’, tentat de s’interposer, il fallait que la ficelle soit grosse ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :