2007 Tous cochons mais certains plus que d’autres …

Après la parution en 2001 du livre  » VOS PAPIERS ! Que faire face à la police ? » et suite à la plainte déposée par Daniel Vaillant es qualité ministre de l’intérieur (plainte relayée par les ministères Sarkozy puis Villepin puis Sarkozy encore,

ont été condamnés le 18 janvier 2007:

– le dessinateur Placid à 500 euros d’amende pour « injure publique envers une administration publique, en l’ occurrence la police nationale » pour avoir dessiné un policier aux traits jugés porcins, en couverture de l’ouvrage.

– l’auteur du texte, Clément Schouler, magistrat, membre du syndicat de la magistrature, pour « diffamation publique envers une administration publique, en l’occurrence la police nationale » pour avoir écrit cette phrase dans l’introduction: « Les contrôles d’identité au faciès, bien que prohibés par la loi, sont non seulement monnaie courante, mais se multiplient. »

– l’éditeur Michel Sitbon  (L’Esprit frappeur) à 1000 euros d’amende pour complicité avec Placid dans le délit d’injure et complicité avec Clément Schouler dans le délit de diffamation.

« http://touscochons.blogspot.com »

Et Sarkozy vient nous dire qu’il préfère l’excès de caricatures à l’absence de caricature …

Publicités

2 Réponses to “2007 Tous cochons mais certains plus que d’autres …”

  1. denidejustice Says:

    Merci à Clément Schouler pour son petit bouquin. Il est sans doute l’un de ces quelques magistrats à ne pas comptabiliser dans les 80%  » d’abrutis, de fainéants et incompétents ».

    Pas de commentaires sur les magistrats qui ont osé le condamner ainsi que Placid et Michel Sitbon, mais nous aimerions bien connaître leurs noms. Merci.

    Quand on sait que les comportements de notre police nationale font l’objet de rapports permanents de la part de la Ligue des droits de l’homme, d’Amnesty International et autres, on se demande comment fut menée l’instruction d’un tel procès !

    Enfin, le jour où la police nationale ne voudras plus se voir affublée d’un groin de cochon il lui appartiendra de mettre de l’ordre dans ses rangs …

  2. Margueritat Claude Says:

    C’est la 11éme chambre de la cour d’appel de Paris qui, le 18/01/07 a décidé qu’il était interdit d’écrire : « Les contrôles d’identité au faciès, bien que prohibés par la loi, sont non seulement monnaie courante mais se multiplient. »

    Selon les juges les propos de l’auteur sont « attentatoires à l’honneur et à la considération » de la police nationale.
    Ces juges ont délibérément ignoré, et le rapport de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (2004) et celui de la Commission nationale de déontologie et de sécurité (2005) qui ont eu l’audace de dénoncer des contrôles au faciès. « Ils se bornent à faire état de plaintes de citoyens mais n’apportent aucun élément démontrant la réalité et l’ampleur du phénomène dénoncé. »

    Comment se fait-il que les syndicats de police n’aient pas engagé de procédure contre ces commissions ? Et pourquoi le procureur ne s’est-il pas saisi lui-même (puisqu’il le peut) pour engager lui-même ces procédures en raison des mêmes propos « attentatoires à l’honneur et à la considération » de notre police ?
    Eh oui ! Il est plus facile de s’en prendre à un individu isolé … tout est question de courage !

    Les trois condamnés devaient saisir la cour de cassation. Pour leur avocat, « on nage dans une hypocrisie et une langue de bois démentes ! »

    Bof ! Comme si un tel comportement de magistrat était exceptionnel !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :