2008 Un tireur à la manque (affaire Ballé Traoré)

La balle – calibre 38 – était passée à quelques centimètres du coeur, et Ballé Traoré, 20 ans à peine, n’avait échappé que de justesse à la mort. Après un séjour de deux mois à l’hôpital, le jeune homme vit désormais sous bêta-bloquant.

Selon le tireur, le coup était parti malencontreusement alors qu’il avait pointé son arme sur Ballé Traoré, passager d’une voiture roulant au pas.

C’était le 7 mars 2005, à Paris, et, après trois ans d’enquête, ce malhabile vient de faire l’objet d’une surprenante sévérité de la part de la justice ! Il va en effet devoir comparaître devant le tribunal de simple police pour « maladresse, imprudence, négligence et manquement à une obligation de sécurité » …. Une contravention sévèrement punie, au choix, par « la confiscation de l’arme », une suspension limitée du permis de conduire ou un travail d’intérêt général.

Détail de cette affaire judicaire rondement menée: le tireur est policier tandis que le blessé est soupçonné de vendre du crack …

« Justice est donc faite ! » a ironisé Dominique Tricaud l’avocat de Ballé Traoré.

Quand il s’agit de dissuader les policiers de tirer à vue, la justice ne recule jamais !

« Le Canard enchaîné »  n°4575  du   02/07/2008    non signé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :