2007 Un juge arbitre des élégances.

Le président de la 11ème chambre civile du tribunal de grande instance de Paris a failli s’étrangler, vendredi 02 février 2007. Les huit inspecteurs du Travail de la dernière promotion qui venaient prêter serment dans le prétoire, comme la loi leur en fait obligation, avaient osé se pointer dans leurs vêtements de ville habituels. Sans cravate ni complet veston.

Le magistrat a longuement sermonné ces malotrus, en leur expliquant que les inspecteurs ont tout à fait le droit de ne pas se saper comme des milords lorsqu’ils contrôlent un chantier, mais qu’ils doivent tenir leur rang de fonctionnaires de « catégorie A » quand ils se présentent devant la justice. « Nous étions majoritairement en jeans, mais pas mal habillés. Nous étions comme d’habitude, en fait », à précisé au quotidien « Les Echos » du 7 février l’un de ces débraillés.

Le président a donc décidé de refuser cette prestation de serment et confisqué les cartes professionnelles des contrevenants. Lesquels ne pourront donc pas contrôler les entreprises tant qu’ils n’auront pas prêté serment.

Les inspecteurs du Travail (400 en France, soit moitié moins qu’en Allemagne, en proportion) devraient peut-être opter pour le gilet rayé.  A moins que le président de la 11ème chambre ne préfère l’uniforme.

« Le Canard enchaîné »    n° 4503   du  14/02/07   art. signé A.G.

Publicités

Une Réponse to “2007 Un juge arbitre des élégances.”

  1. Margueritat Claude Says:

    Ce magistrat s’est-il posé un seul instant la question de savoir si la « Justice » qu’il représente est à ce point respectable qu’elle mérite que l’on se pare pour elle ?

    Est-ce le costume qui va la rendre respectable ? Dans un cadeau, ce n’est pas l’emballage qui fait la valeur du cadeau mais ce qu’il y a à l’intérieur !

    Notre magistrature n’a que trop souvent et malheureusement, pour asseoir son autorité, que son accoutrement et son perchoir. Car le reste est creux.
    Quand certains magistrats se présentent devant le justiciable, il n’y a aucune étude préalable sérieuse du dossier, aucune réflexion intelligente.

    Ceci est vérifiable tous les jours dans les prêtoires!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :